Lectures février 2007

Publié le par Laëtitia BERANGER

Pat CONROY - Le Prince des Marées 

Vous avez pu appercevoir mon enveloppe corporelle aller au théâtre, au ciné, câliner les passants devant Notre Dame... Mais mon esprit, lui, n'a pas quitté la Caroline du Sud de tout le mois. J'ai été logée dans une bien singulière famille: les WINGO. Et je ne peux vous dire, depuis la dernière page tournée, combien ils me manquent. Je crois bien que je reviendrai à Colleton, un de ces jours...

Il n'y a rien à dire de plus, vous devez lire "Le prince des marées" et pis c'est tout ! Si vous avez besoin d'un peu plus d'arguments avant de vous lancer dans ces 1000 et quelques pages (bande de feignasses !) faites donc un saut chez les blogueuses suivantes : Cuné, So, Plume salée. Elles achèveront sans nul doute l'éloge méritée de ce très très beau roman et ne vous laisseront pas d'autre choix que de vous précipiter vers la première librairie ! Savourez et revenez vite me raconter ;-)

Le prince des marées

Tom, Luke et Savannah ont grandi au paradis, dans le sud faulknérien, sur la petite île de Melrose où leur père pêchait et leur mère régnait par sa beauté. Comment survivre à tant de bonheur et de poésie ? Leur enfance éblouie et perdue préfigure les drames inévitables de l'âge adulte. Parce qu'ils refusent de mûrir, de vieillir, leurs rêves d'art, d'exploits, de justice vont se heurter à la brutalité du monde réel. La géniale et tragique Savannah et ses frères affrontent l'amour, la solitude et la peur de vivre avec une ironie désespérée. De leurs blessures inguérissables naissent des fous rires sans fin et une immense tendresse.

Entre l'émotion et la vivifiante intelligence, "Le Prince des Marées" est un de ces livres magiques qui peuvent vous briser le coeur, un de ceux que l'on n'oublie jamais.

 

Fred VARGAS - Sans feu ni lieu (audio)

Sans le commissaire Adamsberg, c'est moins bien ! Louis Kehlweiler et son crapaud ne lui arrivent pas à la cheville, d'abord... Cette contrariété mise à part, les personnages secondaires de Vargas sont toujours aussi savoureux. Je pense particulièrement aux "3 évangélistes" dans leur baraque pourrie.

Sans feu ni lieu

Tout semble accuser Clément Vauquer, un accordéoniste simplet mais ni fou, ni cruel, du meurtre de deux femmes. Recherché par la police, Clément se terre chez la vielle Marthe. Mais cela ne peut durer, il faut découvrir l'assassin. Louis Kehlweiler, dit l'Allemand, et ses trois assistants, Marc, Lucien et Mathias, héros de "Debout les morts" et de "Un peu plus loin sur la droite", mènent l'enquête, décidés à innocenter Clément. 


 

Marguerite DURAS - La maladie de la mort

Je poursuis ma découverte de Duras. Je sens bien que des tas de choses m'échappent mais les mots, le ton, les images... rien ne me laisse indifférente. 

La Maladie de la mort
 
« Vous devriez ne pas la connaître, l'avoir trouvée partout à la fois, dans un hôtel, dans une rue, dans un train, dans un bar, dans un livre, dans un film, en vous-même, en vous, en toi, au hasard de ton sexe dressé dans la nuit qui appelle où se mettre, où se débarasser des pleurs qui le remplissent. Vous pourriez l'avoir payée. Vous auriez dit : il faudrait venir chaque nuit pendant plusieurs jours. Elle vous aurait regardé longtemps, et puis elle vous aurait dit que dans ce cas c'était cher. »

 

Thierry JONQUET - Mygale (audio)

Ames sensibles s'abstenir ! On est dans le roman noir qui dérange mais qui fascine tout autant. Les amateurs de vengeance diablement ficelée vont se régaler.

Mygale

Tous les résumés donnés en disent bien trop à mon goût. Voici simplement l'avis de la fnac : "C'est un des huis-clos les plus effrayants de l'histoire du roman policier et le chef-d'oeuvre de l'auteur."

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cécile de Quoi de 9 31/08/2008 01:57

"Mygale" est mon premier Jonquet. J'avais beaucoup aimé et j'ai enchaîné avec "la bête et la belle" que j'ai trouvé encore meilleur. Jonquet est un auteur que je relirai.

Camille 28/03/2007 08:23

Tu es amatrice de polars apparemement? Chouette ;-)Je t'ai envoyé une invitation à faire ta "liste des 4", si ça te dit. C'est sur mon blog. A bientôt!

Laëtitia BERANGER 30/03/2007 10:00

Merci Camille ! Je cours sur ton blog voir ce que tu me réserves ;-)

Cuné 21/03/2007 12:40

Ah, oui, "livre magique" "peut vous briser le coeur" "de ceux qu'on n'oublie jamais", vrai,  vrai, vrai !! :-D