L'enfer est à la cachette...

Publié le par Laëtitia BERANGER

"HUIS CLOS" de Jean-Paul SARTRE

Huis Clos... Jean-Paul SARTRE... Pour certains, c'est un classique incontournable pour d'autres, ça sonne comme quelque chose qu'on a dû lire péniblement à l'école. Pour moi, c'est un peu des deux ! J'avais souvenir d'un texte un peu ardu mais aussi de personnages époustoufflants et de liens subtilement tissés au cours d'un développement crescendo. Oui, c'est comme ça. Huis Clos, ça m'évoque exactement tout ça ! Alors, quand on me propose d'aller redécouvrir ce texte au théâtre et mis en scène par Marc DEBONO (rencontré lors de mon expérience de "chorale de lecture")... je fonce !

Et je ne le regrette surtout pas. J'aimerais vous donner envie d'y aller, sans trop vous en dire non plus, car... Car il y a vraiment quelque chose de particulier au niveau de la mise en scène et du dispositif scénique... Et ce quelque chose vaut sacrément le déplacement ! Vous m'aideriez réellement s'il vous suffisait de me faire confiance ;-) C'est bon ? Vous prenez votre place ? Non ? Presque ??? Bon, dans ce cas, je fais un petit effort en vous parlant de la fabuleuse prestation des comédiens qui déploient une énergie sur scène dont j'ai rarement été témoin, des jeux de lumière orchestrés par le metteur en scène himself et du texte biensûr qui prend alors toute sa dimension...

J'arrête parce que je me connais, je vais me laisser emporter et vous parler de ce dont précisément, je refuse de vous parler !! Grrrrr grrrr grrrr ! Je reviendrai peut-être vous développer mon ressenti quand la pièce ne se jouera plus car j'ai vraiment passé un moment TRES spécial ;-)

Théâtre La Cachette

124 avenue d'Italie - 75013 PARIS

01 45 89 02 20

Jusqu'au 24 février...

Extrait:

"Garcin : - Le bronze... (Il le caresse.) Eh bien, voici le moment. Le bronze est là, je le contemple et je comprends que je suis en enfer. Je vous dis que tout était prévu. Ils avaient prévu que je me tiendrais devant cette cheminée, pressant ma main sur ce bronze, avec tous ces regards sur moi. Tous ces regards qui me mangent... (Il se retourne brusquement.) Ha ! vous n'êtes que deux ? Je vous croyais beaucoup plus nombreuses. (Il rit.) Alors, c'est ça l'enfer. Je n'aurais jamais cru... Vous vous rappelez : le soufre, le bûcher, le gril... Ah ! quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l'enfer, c'est les Autres."

 

A lire et/ou relire :

Huis clos, suivi de "Les Mouches"

Publié dans Les mots en scène

Commenter cet article

Luna 16/03/2011 14:26



Je viens tout juste de découvrir Sartre et c'est une très belle surprise : j'aime beaucoup son style nonchalant pour parler de choses (presque) tabou...


Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur "Huis-Clos" sur mon blog...


 


Joli article, je reviendrais ;)


Bonne continuation !!



riri 09/03/2007 19:11

coucou laeti es tu toujours là ???

Maryline Martin 21/02/2007 15:28

j'irai sans doute ce we avant que la représentation ne s'achève...Merci de m'avoir donné l'envie d'avoir envie...
Bises et à plus ici ou ailleurs ;)

Laëtitia BERANGER 21/02/2007 15:44

Fais attention, je ne sais pas s'il y a encore des réprésentations ce week-end. Je ne me souviens plus si ça se joue les mercredi, jeudi et vendredi ou jeudi, vendredi et samedi. Demande peut-être à Marc pour être sûre de ne pas le louper, ça vaut vraiment le détour ;-)