L'orchestre des doigts T1 et 2

Publié le par Laetitia BERANGER

Et voilà mon baptème de Manga !


Bon, je ne vous cacherai pas que les débuts ont été laborieux. Certes, l'inculte que je suis avait bien compris qu'il fallait commencer le livre "par la fin" mais l'inversion ne s'arrête pas là. Ben non, se serait trop simple. J'avais aussi assez rapidement déduis que je devais lire la page de droite puis la page de gauche. Ok, jusqu'ici, c'était déjà pas si mal. MAIS une grosse méprise m'a posé quelques soucis de compréhension dans les premières pages... En effet, la dernière subtilité que j'ignorais est qu'il faut également lire les bulles de droite à gauche. Ah bah, c'est sûr que c'est plus compréhensible une fois qu'on a pigé ça !

Bref, à part ces insignifiants détails techniques, j'ai donc découvert le manga de Osamu Yamamoto "L'orchestre des doigts" et compte tenu de mon intérêt pour la langue des signes, c'est une très belle découverte. Cette série est composée de 4 tomes, j'en ai déjà dévoré 2... Les dessins sont entièrement en noir et blanc et un soin particulier est apporté à l'expression des visages. Moi qui craignais de ne pas "rentrer" dans l'histoire car ayant peu l'expérience du livre-bd, j'ai toujours la sensation qu'il va me manquer "du texte" et bien question émotion, j'ai été servie ! Je pense notamment aux scènes où les novices en langue des signes découvrent leurs premiers "mots"... les larmes n'étaient pas loin de couler !


Tome 1

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Takahashi Kiyoshi, un jeune homme passionné de musique qui, faute de moyens, va devoir abandonner ses études. De dépit, il décide d'aller s'isoler dans un monde de silence pour oublier sa passion en acceptant un poste à l'école des aveugles et sourds-muets d'Osaka.  Il ignorait alors, qu'il allait rencontrer des gens qui allaient complètement changer sa vie. Parmi eux, Issaku, un enfant sourd au comportement violent que personne n'arrive à approcher. Le jeune professeur va tenter de comprendre cet enfant et parallèlement, il va découvrir la langue des signes. Ce premier tome illustre très bien la douleur engendrée par l'incapacité à communiquer et les difficultés rencontrées par les enfants sourds pour comprendre le monde qui les entoure.

L'orchestre des doigts - L'orchestre des doigts, T1

"Cette fiction est inspirée d'une histoire vraie, relatant l'apprentissage de la langue des signes par de jeunes sourds-muets japonais. L'histoire commence en 1914 avec l'arrivée à l'école d'Osaka d'un jeune professeur qui a étudié la musique et a renoncé à poursuivre ses études en France. Il a en effet décidé de travailler dans une école d'aveugles et de sourds-muets, l'Institut d'aveugles et de sourds-muets d'Osaka, fondé en 1901. C'est ici qu'il rencontre Issaku, jeune enfant sourd-muet exprimant une grande violence car ne sachant pas communiquer. Le professeur n'aura de cesse de l'aider et de découvrir par la même occasion le monde complexe du silence et l'incompréhension qui l'accompagne."



Tome 2

Nous suivons avec plaisir les progrès d'Issaku en langue des signes, ses relations nouvelles avec ses amis et sa famille. Ce second tome est pourtant plus sombre que le précédent car le contexte social et politique va venir noircir le tableau avec la période de pénurie de riz qui va plonger l'école dans la famine. De nouveaux personnages font leur apparition comme la famille Nishikawa dont la petite fille est atteinte de surdité. Alors que l'histoire est jusqu'ici centrée sur la méthode gestualiste, nous pouvons imaginer que le tome suivant abordera la question de l'oralisme car le père de cette petite fille refuse qu'elle entre à l'école d'Osaka pour y apprendre à signer...


L'orchestre des doigts - L'orchestre des doigts, T2

"Takahashi a enfin pris ses marques dans la grande école d'Ôsaka pour enfants sourds et aveugles. Mais le combat n'est qu'à moitié gagné et Takahashi a pris la juste mesure des limites de son enseignement. Apprendre en effet la langue des signes aux enfants les aide à mieux se comprendre et s'exprimer, mais ne préjuge en rien de leur aptitude à se faire comprendre de leur famille."

Publié dans Les mots autrement

Commenter cet article

michel 09/03/2008 20:18

Heureux de ton plaisir !Certes la lecture d'un mangua est perturbant pendant 2 pages, mais après ...et là les pages en fin des livres permet de poursuivre sa recherche si on le souhaite.

Laetitia BERANGER 19/03/2008 16:10

Maintenant que j'ai passé le tome 3, je maîtrise à fond la lecture "inversée" ! Cette série est vraiment très bonne et chaque volume a ses points forts. Pour le moment, c'est le 3ème qui m'a le plus touchée.