Lectures janvier 2011

Publié le par Laetitia BERANGER

 Le peintre au couteau - Ollivier POURRIOL

 

J'étais très intriguée de découvrir quel romancier pouvait se cacher derrière le maîîîîître de Studio Philo... J'ai reconnu sa façon de s'exprimer (tic de langage compris !) et si je ne doutais pas de retrouver finesse et érudition, je n'imaginais en revanche pas du tout qu'il saurait ainsi donner chair à ses propos ! Aller "sous la peau" est ici bien plus qu'une image et j'ai vraiment aimé sa manière de cheviller l'art au corps et faire se rejoindre deux regards qui n'avaient à priori aucune raison de se croiser, encore moins de se confondre.

    

 Le peintre au couteau

 

"(...) Sur son lit de mort, le peintre convoque ses amis, ses fantômes, qu'il va bientôt rejoindre, ses femmes, dont la dernière veille dans la salle d'attente. Après une vie consacrée à la couleur, il prend la vieillesse et la dégradation de son corps comme l'occasion, enfin, de voir, comme disait Rousseau, intus et in cute, à l'intérieur et sous la peau. D'où les couleurs viennent. Les couleurs de la vie. Quel couteau permet d'aller au plus profond ? Celui qui tranche ou celui qui étale ? La question est ouverte, par cette amitié singulière entre un grand peintre sur le point de mourir et son chirurgien. Et même si se lier, dit Edmond Jabès, « c'est passer la corde autour d'une lame », c'est un chirurgien au regard métamorphosé qui nous raconte la dernière victoire du peintre. Ou comment finir en beauté."

 

 

Toxique - Françoise SAGAN

 

Voilà un petit livre fort joli (Merci Babelio) qui m'a redonné goût à Sagan mais sans satisfaire ma faim pour autant !  La sensation de manque m'a cruellement fait défaut, un comble pour le journal d'une désintoxication... Je ne sais pas. J'ai dû passer à côté.

 

 Toxique

 

"Lors de son hospitalisation après son accident de voiture de l'été 1957, Françoise Sagan reçut quotidiennement un succédané de la morphine, pendant trois mois. Après ces trois mois, elle dut passer quelques jours dans une clinique de désintoxication. Elle y écrivit ce journal."

 

 

Avec mon meilleur souvenir - Françoise SAGAN

 

Celui-ci m'a davantage accrochée mais il fait sans doute l'unanimité. Les visages connus, le jeu, la vitesse, l'insouciance... Je me suis enivrée rien qu'au contact du papier ! On sourit de tant de légèreté puis on déchante de la sentir se consumer, se perdre, se ruiner... Une vie sans concession, un sentiment d'exaltation à partager bien abrité sous la couverture cartonnée.

 

Avec mon meilleur souvenir

 

"Françoise Sagan n'a voulu se souvenir que des moments heureux et que des gens qu'elle a aimés. C'est ce qui rend ce livre si sympathique et ce qui a fait son succès auprès du public et de la critique. Billie Holiday, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Carson McCullers, Marie Bell, Rudolf Noureev, Tennessee Williams... Autant de portraits et d'histoires inoubliables."

 

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article