Paroles de conteurs 2012

Publié le par Laetitia BERANGER

Il était une fois, dans un pays lointain appelé Limousin, des conteurs racontant et des spectateurs très contents...

 

C'est la deuxième année que je m'y rends et pour vous dire tout le bien que je pense de cette manifestation (j'ai noirci six pages de moleskine mais je vais vous épargner le récit complet de mes trajets en lampe frontale pour regagner ma yourte, mon amitié naissante avec un mini poney et ma découverte des toilettes sèches) je vous propose d'aller glisser vos oreilles sur mon Klepto'sons pour un aperçu sonore de ce singulier Festival. A écouter ici, de préférence au casque et les yeux fermés...

 

 

De cette 18ème édition, je retiendrai le plaisir renouvelé des siestes contées, les rides profondes au coin des yeux d'un conteur que j'affectionne particulièrement, des mots qui font sourire rien qu'à les prononcer (flibusterie, gnôle tueuse de champignons, poussinette, marmite qui bloubloute, belle Louison) la cité des mimo des mimo-sas, la présence du lion Bohringer, le lac scintillant en fond de scène naturel, les crêpes à la confiture pastèque-citron et à la crème de pruneau, la longue natte grise du conteur aux corbeaux, une ombre passant au dessus du chapiteau au moment même où l'on décrit celle d'un oiseau géant, une étoile filante et puis, un vrai crapaud...

 

Je vous livre enfin, deux conseils précieux qui m'ont été donnés : mettre sa culotte à l'envers pour se protéger du mal et bien réfléchir à ses trois souhaits pour être efficace le jour de sa rencontre avec le gardien de l'eau (près des deux seaux). Avec ça, vous êtes parés...

 

 

Publié dans Les mots en scène

Commenter cet article

CHAT PITRE 09/09/2012 10:36


Merci pour ces conseils !

dasola 04/09/2012 11:57


Bonjour Laeticia, je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller à ce festival. Pourquoi pas une année quand je serai dans mon pays pas si lointain du Limousin. J'y vais régulièrement. Bonne journée.

Laetitia BERANGER 30/10/2012 10:21



@Dasola : Si tu as un point de chute dans le coin, c'est vraiment l'occasion alors oui ! Pour moi, c'est effectivement le bout du bout du monde mais ça vaut tellement le déplacement :-)