Libérer sa créativité - Semaine 4

Publié le par Laetitia BERANGER

First things first, mes pages du matin vont toujours bon train ! Les lignes se sont même sensiblement resserrées : nul besoin de gruger, je les remplis sans difficulté... (Dois-je préciser que je n'utilise que des Moleskine à pages blanches ? Les lignes restreignent la pensée !).

 

La semaine dernière, j'avouais ne pas avoir traité un seul des exercices proposés ; là, je me suis bien rattrapée. (J'ai d'ailleurs relu un passage ou Julia explique qu'il faut aller vers les exercices qui vous attirent et aussi vers ceux envers lesquels vous éprouver une grande résistance). Un des exos qui m'a particulièrement intéressée consistait à imaginer celle que je serai à 80 ans et repenser à celle que j'étais à 8 ans. Je devais rédiger deux lettres : une de la vieille femme et l'autre de la petite fille, toutes deux adressée à celle que je suis aujourd'hui. J'ai constaté qu'elles avaient quelques conseils en commun à me donner...

 

Mais l'exercice qui m'a le plus occupée cette semaine est celui que je redoutais depuis le début de l'expérience : l'interdiction absolue de lire ! Je savais que j'y aurais droit car j'avais lu le récit que Magda en faisait (à partir de maintenant, je ne sais plus du tout ce que Julia me réserve). La première chose qui me faisait râler c'est que je suis plongée depuis plusieurs semaines dans la Maison des Feuilles de Danielewski et que je n'avais aucune envie de m'interdire d'y pénétrer 7 jours entiers... Mais, je prends cette expérience très au sérieux alors en tant que cobaye, il a bien fallu que je m'y tienne. Résultat ? Et bien, lundi soir : je suis allée au ciné, mardi : au théâtre, mercredi : dîner avec une amie, jeudi : à mon cours de chant, vendredi : je me suis gavée de séries et ce week-end, j'ai donné mon sang et fait de longues siestes déculpabilisées ! Le besoin de fiction s'est manifesté de manière assez évidente mais le plus contraignant était finalement concentré sur mes trajets à pied (oui, je lis en marchant) et en métro. Je me suis d'ailleurs rendue compte que peu de regards croisaient le mien dans les transports en commun... Soit les gens lisaient (et je les détestais pour ça !) soit (et c'est la grande majorité) ils étaient plongés dans leurs petits écrans de téléphone portable. J'ai eu moi aussi, cette tentation (jouer, étudier la météo, twitter, facebooker, etc...) mais j'ai fini par accepter mon sort et laisser mon esprit vagabonder lors de ces plages de liberté que je daignais finalement lui accorder ! Ce matin, j'avoue que j'ai eu grand plaisir à refaire courir mes mains sur le papier mais si je n'étais pas aussi impatiente de venir à bout de cet incroyable livre, j'aurais peut-être prolongé la privation, pour voir...

 

 

 

luco-vu-d-en-haut.jpg

Pour mon rendez-vous d'artiste cette semaine, je suis allée me promener dans mon jardin parisien préféré : Le Jardin du Luxembourg. Plutôt que vous raconter cette visite en images, j'ai eu envie de le faire en mode panorama sonore ! Si le coeur vous en dit, je vous invite donc à cliquer ici pour rejoindre mon audioblog Klepto'sons. La balade dure 20 min, c'est un peu long mais c'est un condensé de plus d'une heure et demie...

 

J'ai essayé de décrire ce que je voyais, ce qui m'amusait, ce qui me touchait. Je serais curieuse de savoir quelles images mon babillage mêlé aux sons du jardin a pu provoquer en vous ! Vous qui l'avez déjà visité et vous qui peut-être, ne le connaissez pas ?

 

(Edit : Je n'exige pas que vous fermiez les yeux et écoutiez ces 20 min profondément reccueillis et concentrés ! Si le temps vous semble long, ne coupez pas, profitez-en pour faire vos courses en ligne, écrire un mail à votre cousine, etc...).

 

De mon côté, cette visite commentée et improvisée m'a beaucoup amusée. J'ai aimé m'approprier ces instants dérobés et conserver cette ambiance ensoleillée, printanière... Mais aussi, redécouvrir des sons que je ne pensais pas être parvenue à capter. Désormais mis en boîte, ce souvenir ne pourra plus jamais s'envoler...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lo 04/04/2011 11:20



Je ne me suis même pas offert de crêpe mais j'ai succombé à d'autres choses depuis... !



Your Wonderness 01/04/2011 11:21



J'adore "(chuchoté) Y a des couples aussi..." On a l'impression de surprendre la vie des autres. Et puis aussi d'être dans tes chaussures, comme ils disent, Outre-Manche :) Merci!



Laetitia BERANGER 04/04/2011 11:12



@Your Wonderness : Ton pseudo est bien choisi, merci pour ce gentil com et pour avoir pris le temps de me suivre...



Lo 30/03/2011 11:36



Merci pour ces 20 minutes de balade printanière dans ton jardin parisien préféré. J'ai apprécié la promenade ! Les coureurs qui te doublent, le bruit des voitures désagréable quand on est près
des "frontières" du jardin, le luxe des 2 sièges, les zozios, les voix des gens derrière toi...


Sauf que maintenant j'ai envie d'une crêpe ! ;-)



Laetitia BERANGER 04/04/2011 11:10



@Orchidée : Merci, merci !


@Lo : Tu es la première à avoir glisser tes pas dans les miens pour cette balade et m'en faire un retour, merci beaucoup à toi ! Tu te l'ai offerte cette crêpe, j'espère ?!



orchidee 29/03/2011 11:57



j'adore le nouveau look du blog et le partage de ton expérience  créative !



Jeff 28/03/2011 23:28



Mmmhh...


Tu n'as pas peur que Julia t'exhorte d'aller chez le coiffeur pour avoir la même coupe de cheveux que celle qu'elle arbore crânement en 4e de couverture ??



Laetitia BERANGER 29/03/2011 00:07


@Jeff : Dois-je m'inquiéter de cette soudaine obsession capillaire ou te féliciter d'avoir enfin mis un peu de Julia dans ta vie ?!