Libérer sa créativité - Semaine 11

Publié le par Laetitia BERANGER

11 semaines d'aventure cameronesque... La fin est proche, je la touche du bout du pied et suis gagnée par un agréable sentiment de vertige ! Mais l'heure n'est pas encore au bilan, je vous réserve ça pour l'ultime billet...

 

monumenta-kapoor-2011.jpg

Contrairement à ce que j'annonçais la semaine dernière, je n'ai pas effectué les exercices de la semaine 10 et pas davantage ceux de la semaine 11 ; comme ça, c'est clair ! Ils demandent une réflexion posée et des engagements que je ne me sens pas tout à fait capable de prendre dans l'immédiat alors point trop n'en faut, ménageons le choux et mangeons la chèvre en temps voulu...

 

 Côté pages du matin, tout va bien et côté rendez-vous d'artiste, c'est carrément grandiose (à tous les sens du terme). Figurez-vous que samedi dernier, je me suis offert un artist's date d'une journée entière, au programme : une grasse mat' suivie d'un réveil électrisant avec les affreux adolescents de Misfits (2 ou 3 épisodes, l'intendance attendra), une visite toute particulière de l'expo Monumenta (que je m'en vais vous détailler davantage dans un instant), une heure de massage aux huiles essentielles (non, on ne s'en cogne pas, c'est important, l'artiste inside me a besoin de se faire chouchouter, c'est Julia qui l'a dit !), une séance de ciné pour se balader dans le Paris revu et imaginé par Woody (bavard et truffé de clichés mais néanmoins charmant) et pour finir une nuit des musées avec des maquettes géantes de bateaux et des statues à effleurer dans les jardins du musée Rodin à peine éclairés.... Il n'en fallait pas davantage pour me combler !   

 

Venons sans plus tarder au point culminant de cette journée : ma découverte au Grand Palais de l'oeuvre d'Anish Kapoor "Léviathan". Je n'étais pas jusqu'ici une habituée de l'expo Monumenta, je m'engage aujourd'hui à ne plus en manquer une seule ! Je fais le choix de ne dévoiler ici aucun visuel car l'année passée, j'avais suivi de trop près la communication effectuée autour de l'oeuvre de Boltanski et m'étais ainsi gâché tout effet de surprise. Pas d'image donc mais forcément... du son ! Le mieux si vous pensez vous y rendre, est de n'en prendre connaissance qu'après même si je pense que le contenu audio reste suffisamment mystérieux pour ne pas altérer l'expérience que vous y vivrez mais dans le doute... Pour les non parisiens, les pressés, les curieux ; rendez-vous sur Klepto'sons pour écouter :

 

-Inside Léviathan : Ma vision, mon ressenti à chaud dans le ventre de la "créature".

 -Monumentale Médiation : Ma captation sonore des échanges entre Clélia, une médiatrice passionnante, et des visiteurs... impressionnés ! J'en profite pour la remercier de nous avoir consacré du temps et livré plus d'information que je n'ai pu en utiliser (mon complice Carpe Webem est aussi compris dans ce "nous", je le remercie aussi pour sa confiance et vous envoie chez lui pour une analyse et de très beaux visuels de l'oeuvre.)

 

 

Quelqu'un a dit "Créer, c'est vivre deux fois", je plussoie énergiquement ! L'approche sonore que j'ai eu ce jour-là a encore augmenté mon émerveillement face à cette oeuvre "spectaculaire", elle a également fixé pour longtemps les sensations ressenties et accru les échanges que j'ai pu avoir sur place. Un enregistreur intimide souvent beaucoup moins qu'une caméra, les conversations que je capte dans ces moments-là demeurent donc très naturelles, authentiques et je ne me lasse pas du plaisir d'écouter, au plus près ces voix uniques, singulières et amplifiées au creux de mon oreille...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JA 22/06/2011 21:15



Bel article


Beaucoup d e personnes en effet ont apprécié cette excellente création de l'art contemporain, même non initiées et encore moins adeptes


A bientôt


JA



Laetitia BERANGER 21/07/2011 11:34



@JA : Merci ! Oeuvre très "accessible" effectivement, à expérimenter et ressentir selon la sensibilité de chacun. Je ne l'oublierai pas...



Lucile 18/05/2011 19:20



J'ai adoré découvrir cette "expo" avec toi en sons! :) J'en ai entendu parler sur France Inter, donc j'ai une idée de ce à quoi cela ressemble... Biz!