Lecture Mars 2011

Publié le par Laetitia BERANGER

 La maison des feuilles - Mark Z DANIELEWSKI

 

 

"Dans son introduction, Johnny explique comment il a trouvé un mystérieux manuscrit à la mort d'un vieil homme aveugle, décidé de le mettre en forme et de l'annoter de façon très personnelle. Le texte se présente comme un essai sur un film, le Navidson Record réalisé par Will Navidson, un photoreporter, lauréat du prix Pulitzer. Will qui vient d'emménager avec sa famille dans une maison en Virginie, filme son installation, réalisant une sorte de "home movie". Tout s'annonce bien jusqu'à ce qu'il découvre une pièce qui jusqu'alors n'existait pas. Passé l'étonnement, il se rend à une évidence troublante : la maison est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Navidson tente d'explorer les lieux mais, après avoir manqué se perdre, il engage des explorateurs professionnels. L'horreur commence alors. Aussi bien pour les membres de l'expédition que pour le lecteur - lui-même égaré dans le dédale des notes qui envahissent les pages comme un lierre maléfique. Que cache la maison ? Quel est ce grondement qu'elle émet de temps en temps ? Pourquoi Johnny a-t-il ces cicatrices ? Pourquoi le manuscrit de Zampano semble-t-il le rendre fou ?"

 

 

 

 

 

 

Bon. Une fois qu'on a dit tout ça, on n'a rien dit du tout. Parce que ce livre-là va bien au delà d'une simple histoire de maison étrange, d'une situation paranormale ou que sais-je encore. Et si je suis si en retard pour publier mon compte-rendu mensuel et s'il n'y a pas de "s" dans "Lecture de mars", ça n'est pas pour rien non plus ! Ce livre m'a accaparée tout le mois mars (j'étais d'ailleurs déjà prise dans son dédale en février) et comme je le craignais, il ne m'a pas suffit de tourner la dernière page pour en être délivrée. Comment vous dire... Avant même de l'avoir commencé, ce livre m'a donné du fil à retordre car il s'agissait déjà de se le procurer ! Quand j'en ai entendu parler, j'ignorais qu'il n'était plus édité et qu'il me faudrait attendre plusieurs mois avant de le trouver d'occasion à une somme raisonnable (c'est à dire à moins de 3 chiffres !). Dès que je l'ai eu entre les mains, j'ai compris que je n'avais pas à faire à un objet de lecture traditionnel mais j'ignorais à quel point le fond et la forme iraient de paire.

 

Pour vous inciter à le lire, il faudrait en révéler le moins possible (ce qui continue à ne pas me faciliter l'écriture de ce maudit billet) mais sachez que la couleur et le style de la typographie ont leur importance, qu'aucune note de bas de pages n'est à négliger, que des installations textuelles vont vous dérouter, que des informations vont manquer, que le livre va tout simplement chercher à vous semer ! Je suis passée par un certain nombre (un nombre certain même) de sentiments pendant cette lecture. J'ai été curieuse, étonnée, impressionnée, amusée, découragée, dégoutée, vexée, enthousiasmée, lassée, frustrée... et pas forcément dans cet ordre ! J'ai compris que je ne comprendrai pas tout. J'ai accepté de me perdre.

 

Depuis plusieurs jours, je repousse la rédaction de ce billet car j'ai découvert un forum consacré à l'étude de la maison des feuilles... J'ai caressé l'idée d'y découvrir quelques clés avant d'arriver à la cruelle conclusion que je ne soupçonnais même pas l'étendue du "problème" ! Non seulement le forum est aussi labyrinthique que la maison elle-même mais ses habitants décortiquent des éléments et s'abîment sur des énigmes dont l'existence ne m'avait même pas effleurée ! Je décide donc (pour le moment) de conserver de cette expérience unique de lecture une sensation lynchienne... Je n'ai pas toutes les réponses, je n'ai même pas conscience de toutes les questions et cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à évoluer entre ces murs et à l'admiration que j'ai envers l'auteur (et le traducteur !) pour avoir imaginé cet objet de littérature à la fois expérimental et exigeant, merveilleux et éprouvant...

 

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lodi 01/06/2011 12:35



La version allemande ma fait de l'oeil pour son prix par rapport à la version francaise. J'hésite encore, parce que je ne suis pas bilingue non plus... mais ca se tente, je pense. Je l'acèterai à
la prochaine occasion :)



Lodi 26/05/2011 16:50



Ah ben c'est malin, maintenant j'ai envie de le lire!


Hum... voyons... 65€ en version francaise, 18€ en version allemande, 12€ en version anglaise... Je me tâte, je me tâte...



Laetitia BERANGER 01/06/2011 12:00



@Lodi : Alors ? Verdict ?! Vu la complexité du récit, je pense qu'il faut être vraiment à l'aise pour le lire en anglais (en allemand, je ne me prononce pas !). Et pour la version française, il
faut guetter les bonnes affaires ;-)