Lecture avril 2011

Publié le par Laetitia BERANGER

La maison des feuilles m'a retenue captive près de deux mois, j'ai eu besoin de lectures "faciles" pour m'en remettre... 

  

 

Je finirai à terre - Laurent GAUDE

 

Ce livre tout court m'a été offert par le très gentil vendeur de la librairie du Mk2 Bibliothèque. Une nouvelle assez plaisante, dans un style très "classique". Je ne connais que le Soleil des Scorta des Laurent Gaudé mais cette nouvelle m'a davantage fait penser au Horla de Maupassant qu'à quelque chose de contemporain !

 

 

 

« Elle espéra un temps qu’il ne s’agissait que de la nourrir. Comme temps de fois auparavant. Elle n’avait jamais dédaigné les corps qu’on enfouissait en elle. Elle les accueillait, les entourait de sa chaleur d’humus et ils se défaisaient doucement. Mais cette fois les corps abondaient et elle comprit qu’il ne s’agissait plus de cela, que si l’on continuait à enfoncer en elle des morts, c’était juste pour dégager de la place et laisser aux vivants l’espace de lutter. »

La nuit des calligraphes - Yasmine GHATA

  

Quelques très jolies pages mais rien de passionnant. Un peu dépaysant, très reposant ! En revanche, ça donne envie de s'essayer à la calligraphie... (Caro, je ne sais plus si c'était un don ou un prêt mais merci !). (J'ouvre une deuxième parenthèse pour vous dire ne pas hésitez à votez pour les chouettes photos de livres contextualisés de Caro !)

  

La nuit des calligraphes

     

"« Ma mort me fut aussi douce que la pointe du roseau trempant ses fibres dans l’encrier, plus rapide que l’encre bue par le papier. » Ainsi parle Rikkat, la calligraphe ottomane, d’une voix flottant entre ombre et lumière, alors qu’elle entreprend le récit de sa vie."

 

 

Garden of love - Marcus MALTE

 

Voilà bien longtemps qu'il trainait dans ma biblio (c'est Lucile qui me l'avait prêté et j'en profite pour lui dire merci aussi !). Je lis très peu de polars mais celui-ci m'a vraiment accrochée. J'y ai retrouvé du Tanguy Viel dans la narration... Et si je ne suis pas sûre d'avoir tout pigé, cela ne m'a absolument pas dérangée !

 

"Alexandre Astrid reçoit un jour par la poste un manuscrit anonyme intitulé Garden of love, placé ainsi sous le signe du grand poète anglais William Blake. Vite, entre les lignes, Alex, flic paumé sur la touche, y lit une version troublante, et même diabolique, de sa propre vie. A travers les «liaisons dangereuses» d'un trio de jeunesse - amours trahies, blessures d'enfance, fantômes et monstres d'antan - le mystérieux auteur omniscient brouille les pistes avec une grande perversion et ouvre, comme aux échecs, un jeu de manipulations. Alexandre est renvoyé à ses souvenirs les plus douloureux, ses plus grands vertiges. Le voilà à revivre un épisode déterminant pour lui : son affrontement avec Edouard Dayms, jeune homme aussi brillant que déséquilibré, d'une impressionnante emprise sur les autres. Alex fait alors ce qu'il sait faire : il enquête, fouille, fouine. Mais cette fois, sa matière, c'est son propre passé."

 

 

Bouquiner - Annie FRANCOIS

 

Là, c'est un peu plus tordu... J'ai offert ce livre à Lucile et lui ai emprunté par la suite car je ne l'avais pas lu. Une fois terminé, je l'ai appelée pour me féliciter de lui avoir offert ! Je m'attendais à un de ces livres vite digérés, le genre qui cause forcément aux gros lecteurs et que l'on aime même s'il brasse un peu les clichés... Sauf que je l'ai aimé plus que ça et que certains détails ont vraiment touché mon coeur de presse-papier et que s'en est presque trop intime pour le révéler ! Lucile détaille bien mieux que moi ces petits riens et Jérôme Garcin aussi.

 

Bouquiner

 

"En épigraphe, A. François indique cette définition du verbe bouquiner : "s'accoupler avec un lièvre ou un livre". Ce passionnant voyage dans nos rapports au livre confirme qu'il s'agit bien, en effet, d'accouplement. Lieu et position de lecture, façon de marquer la page, manières de se procurer un livre ou de le faire lire à ses amis, de choisir, de ranger… Les livres en appellent à nos cinq sens, et surtout ils disent une foule de choses sur nous et notre vie, qu'ils peuvent d'ailleurs envahir à l'occasion. Chacun trouvera son compte dans cette "autobiobibliographie", véritable hommage au livre et à la lecture."

 

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tiboux 04/05/2011 14:48



Je te souhaite une bonne semaine :) Niveau lecture, j'ai commencé un livre qui s'appelle Le livre perdu des sortilèges.