Lecture avril 2010

Publié le par Laetitia BERANGER

L'apprenti assassin - Robin HOBB

 

Voilà bien longtemps que 1/ je n'avais pas lu de fantaisy et 2/ je ne m'étais pas lancée dans une saga... je crois bien que je ne vais pas le regretter ! J'ai dévoré ce premier tome et je suis déjà trop attachée à Fitz pour ne pas entamer très vite la suite... Ce roman initiatique a tout pour me distraire : des secrets, de la magie et des voyages : les pages se tournent à une vitesse folle ! Je ne sais pas si j'irai au bout des 13 volumes, les 6 premiers semblent être un bon début car ils forment visiblement, un premier cycle  (si des connaisseurs passent par ici, qu'ils n'hésitent pas à m'éclairer !) et pour avancer à bonne allure, je vais essayer d'en lire un par mois.

 

L'assassin royal - L'assassin royal, T1

  

"Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame..."

 

Au commencement était l'adverbe - Chloé DELAUME

 

Chouette lecture mais moins ébouriffante que mes précédentes expériences delaumiennes... Le style plus oral perd à mes yeux de sa singularité (ben oui banane mais il s'agit du texte de deux pièces radiophoniques alors forcément !) je guette néanmoins impatiemment sa mise en ondes...

 

Au commencement était l'adverbe

  

"Clotilde Mélisse est écrivaine. Elle pratique l’autofiction, le terrorisme, le baiser de la sorcière et ses recherches en laboratoire. Dans les deux aventures présentées ici, elle est confrontée à sa responsabilité d’auteur. Responsabilité non pas face à ses lecteurs, mais face à ses personnages. Ainsi Charlie revient avec ses exigences, Anaïs lui reproche son statut de démiurge ; migraine et serrements de cœur. Commandées par France Culture, ces deux pièces ont été réalisées par Alexandre Plank en 2009 et 2010. Dans le diptyque radiophonique, Clotilde Mélisse a la voix d’Anouk Grinberg."

 

L'idiot du village - Patrick RAMBAUD

 

Sympatoche mais sans plus. L'idée de départ était bonne et j'avais pourtant bien envie d'arpenter les rues du Paris des années 50 mais la sauce n'a pas vraiment pris... ou plutôt, le soufflé n'était pas mauvais mais il est resté tout raplapla !

 

L'idiot du village

 

"Dans cette étonnante " fantaisie romanesque ", comme l'écrivain se plaît à la désigner, on découvre un bien étrange narrateur : alors qu'il sort d'une mauvaise grippe et boit tranquillement une bière rue Montorgueil, dans le quartier des Halles à Paris, il découvre que le journal du jour a quelque peu vieilli et date en fait de l'année 1953. Or, ceci n'est ni un numéro spécial ni une commémoration quelconque... D'ailleurs, d'autres hallucinations ne tardent pas à se manifester, qui plongent définitivement notre homme en plein cœur des années 50, dans le Paris de son enfance, auquel il se sent parfaitement étranger. Les événements se succèdent et le narrateur habite désormais entièrement ce monde révolu, aux côtés de concitoyens dont il connaît le futur…"

Les livres ont un visage - Jérôme GARCIN

 

C'est macopinelucile qui m'a offert ce livre et elle a vraiment visé juste ! J'ai beaucoup aimé suivre Jérôme Garcin au fil de ses rencontres ; découvrir à travers ses portraits, des auteurs qui me sont inconnus, m'étonner du regard différent posé sur des noms plus familiers (Jauffret pour ne citer que lui). Si Jérôme Garcin joue les canailles entouré de ses camarade du Masque et la Plume, il écrit ici avec une sensibilité et une élégance folle...

 

Les livres ont un visage

 

"Le premier écrivain que, derrière une porte vitrée, il a vu au travail, c'était son père, dont il a raconté la fin précoce et tragique dans La chute de cheval. Depuis, Jérôme Garcin n'en finit pas de s'introduire chez les auteurs qu'il aime et qui lui ouvrent leur maison comme on ouvre un livre, pour quelques confidences et beaucoup de souvenirs.
De Vézelay à Saumur, de Thiercelieux à Trouville, du Paris rive droite de François Nourissier au Paris rive gauche de Jean-Jacques Sempé, de la terrasse angevine de Julien Gracq à la lande bretonne de Jean-Marie Gustave Le Clézio, et du jardin londonien de Julian Barnes, où il attend de mystérieuses oies, à un rez-de-chaussée de Francfort-sur-le-Main, où il guette des écureuils en compagnie de Gabrielle Wittkop, Jérôme Garcin poursuit, quinze ans après Littérature vagabonde, son voyage littéraire par mots et par vaux. En avion, en voiture, à pied, et parfois même à cheval."

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucile 16/07/2010 12:10



Oui, l'homme des bois aime bien les séries et est rigoureux, ce qui aide quand on se lance dans de telles entreprises! Comme je l'admire : ne serait-ce que Millenium ou Harry Potter j'ai du mal à
m'y tenir!! ;-)



Lucile 01/07/2010 19:49



Cool! Je suis vraiment ravie que le Garcin t'ait plu! :)


Dommage pour "L'Idiot du village", le quatrième de couv' est vraiment tentant, en effet... Quant au cycle de L'Assassin royal, chouchou en a lu une bonne partie... Enfin : dévoré plutôt! Je crois
qu'il doit en être au tome 9 ou 10.



Laetitia BERANGER 11/07/2010 20:28



@Lucile : Et depuis, j'ai un autre Garcin à lire grâce à Yohan "Son excellence, monsieur mon ami"... Dis, donc, je réalise que ton homme est finalement un grand consommateur de livres en
plusieurs tomes ! Le dodo, les rougons... 



Yohan 18/05/2010 11:06



Non, non, c'est bien ma fougue personnelle (c'est contagieux, ces choses-là !)



Laetitia BERANGER 19/05/2010 09:52



@Yohan : Excellent !!



Yohan 16/05/2010 17:57



Rhhaaa ! Un livre de Jérôme Garcin !!! Cela ne m'étonne pas qu'il écrive avec une sensibilité et une élégance folle ! Rhaaa !



Laetitia BERANGER 18/05/2010 10:34



@Yohan : J'ai comme un doute là... il me semble reconnaître la fougue de la groupie !



Joël Bécam 16/05/2010 15:08



Bonjour,


Un petit tour sur L'Amour délivre ?


http://joelbecam.blog.lemonde.fr


Cordialement.


Joël.