Françoise, notre inconnue du métro

Publié le par Laetitia BERANGER

Souvenez-vous, dans mon bilan hebdomadaire Julia - 5ème du nom, je vous racontais comment MaCopineCaro et moi avions expérimenté la causette à un inconnu à la manière des portraits de Marie Dinkle. "Vous vous demandez qui est cet inconnu assis en face de vous qui regarde par la fenêtre. Chaque fois que vous tentez de regarder dans sa direction vous croisez son regard. Gêné vous baissez les yeux. On ne dévisage pas les gens. Il se demande la même chose. Pourtant vous ne le reverrez jamais. C’est l’inconnu du métro." Et bien, notre production commune a été remarquée et nous faisons partie des gagnantes publiées sur le blog de L'inconnu du métro !

Francoise

Le texte et la photo sont de Caro, moi je me suis chargée de la mise en son du portrait. Si vous n'y êtes pas encore allés, c'est l'occasion rêvée de visiter mon audioblog Klepto'sons...

 

 

"Notre inconnue est là, assise. Elle a laissé passer plusieurs métros. Cela nous laisse le temps à nous de nous décider à l’aborder. Françoise attend car elle est un peu en avance. Elle rejoint une amie dans le vingtième, elles vont au TEP, le Théâtre de l’Est Parisien. Elle ne sait pas quelle pièce elles vont voir, elle sait juste que c’est en espagnol, une langue que Françoise ne parle pas mais comprend, et de toute façon, la pièce est surtitrée en français. Françoise aime aller au théâtre de temps en temps et en fait elle-même en amateur. Avec sa troupe, elle joue surtout du contemporain. Quant elle cite Jean-Michel Ribes, Laëtitia sourit : c’est le directeur du Rond-Point, un théâtre où elle aime se rendre. Françoise est une adepte du métro et des transports en commun parisiens, bien qu’elle déplore qu’ils soient de plus en plus sales et sentent de plus en plus mauvais. Mais pour elle, il est impensable de prendre la voiture dans Paris : « c’est épouvantable », nous dit-elle. Elle n’a pas vraiment de ligne préférée, elle est sur la 12. Elle profite un peu de ses trajets pour apprendre ses textes de théâtre. Mais surtout, Françoise observe les autres usagers, auxquels elle souhaite d’ailleurs faire passer le message suivant : « S’ils pouvaient de temps en temps sourire, ce serait nettement plus agréable. »

 

Nous lui offrons alors notre plus beau sourire pour la remercier d’avoir accepté d’être notre inconnue du métro."

 

 

Merci Caro, merci Marie... Merci Françoise !

Publié dans Des mots à écouter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 15/04/2011 16:42



Bonjour Laetitia, cette femme semble bien sympathique comme l'initiative de parler à des parfaits inconnus (et qui acceptent de le faire). Bravo et bonne fin d'après-midi.



Laetitia BERANGER 18/04/2011 11:40



@Dasola : Merci ! Nous avons effectivement eu la chance de n'essuyer aucun refus :-)



Lo 14/04/2011 15:14



Quel sourire !!


Bravo les filles !



Laetitia BERANGER 15/04/2011 09:34



Merci beaucoup Lo :-)