"Enfermé dans soi"

Publié le par Laëtitia BERANGER

LE SCAPHANDRE ET LE PAPILLON

 

Le pitch

"Le 8 décembre 1995, un accident vasculaire brutal a plongé Jean-Dominique Bauby, journaliste et père de deux enfants, dans un coma profond. Quand il en sortit, toutes ses fonctions motrices étaient détériorées. Atteint de ce que la médecine appelle le "locked-in syndrome", il ne pouvait plus bouger, parler ni même respirer sans assistance. Dans ce corps inerte, seul un oeil bouge. Cet oeil, devient son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie. Il cligne une fois pour dire "oui", deux fois pour dire "non". Avec son oeil, il arrête l'attention de son visiteur sur les lettres de l'alphabet qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières... Avec son oeil, il écrit ce livre, Le Scaphandre et le papillon, dont chaque matin pendant des semaines, il a mémorisé les phrases avant de les dicter..."

 

 

Mon avis

 

Avant toute chose, ce film est un hommage plus que mérité à cet homme "enfermé à l'intérieur" qui a sû trouver la force de vivre, d'apprendre un moyen de communiquer plus que fastidieux  pour enfin poser des mots sur ce vécu bouleversant. Il fallait être sacrément gonflé pour se lancer dans l'adaptation visuelle de ce roman et le pari est plus que remporté ! Les contraintes sont transformées en atouts et l'on va de trouvailles en merveilles. Les battements de paupière, les flous, les gros plans sur les visages, la voix off, tout contribue à nous plonger dans la peau de cet homme prisonnier de son corps. On est ému biensûr mais pas seulement, on sourit aussi de l'incongruité de certaines situations grâce à l'ironie jubilatoire du protagoniste. Les acteurs sont époustouflants de sincérité, ils n'en font jamais trop. La prouesse de Mathieu Amalric est évidemment à saluer bien bas et Niels Arestrup m'a également renversée. Une palme pour la mise en scène ? C'est un peu court, messieurs dames du jury !

 

 

 

Bande annonce et extraits

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18730853&cfilm=119032.html

 

 

L'association du Locked-in Syndrome

http://alis-asso.fr/index.php

"Comment communiquer sans parole"

http://alis-asso.fr/ewb_pages/c/codes_alphabetiques.php

 

 

 

L'oeuvre de Jean-Dominique BAUBY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présention de l'éditeur:

"A jamais statufié, muet, exilé à l'intérieur de lui-même, il jette toute sa vie dans ce carnet de voyage immobile parce qu'elle va finir dans peu de temps. Après son accident cardio-vasculaire, Jean-Dominique Bauby est ce mort vivant qu'un seul battement de cil rattache encore au monde et à la confidente qui déchiffre, un à un, ses derniers mots. Adieu à la vie, dont les images dansent encore devant lui. Le visage d'une femme aimée, un air populaire, une nuit blanche à Saint-Pétersbourg ou un jour incandescent dans le Nevada, un film de Fritz Lang, les petits riens et les grandes espérances. Et puisqu'il faut quitter tout cela, autant le faire sans peur, et même avec le sourire. Le journaliste qu'il était a remis sa dernière copie, inoubliable lettre adressée d'un pays inconnu. Publié quelques jours avant la mort de Jean-Dominique Bauby, "Le scaphandre et le papillon" a été traduit en 23 langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde entier. Rédacteur en chef de 'Elle', père de deux enfants, Jean-Dominique Bauby s'est éteint le 9 mars 1997, à 44 ans."

Commenter cet article