De cette rue-là, on ne revient pas

Publié le par Laëtitia BERANGER

Seules subsistent les ombres fuyantes de ses passants piégés

Traces d'anciennes festivités, plutôt proprette en apparence

La rue du bazar du bizarre regorge de recoins insoupçonnés

On la pensait moins longue et moins sinueuse

On voyait même de la lumière là, tout au bout

On ne s'était pas méfié, on avait dit : "Je reviendrai"

Mais de cette rue-là, on ne revient pas comme ça

Les autres vous le diront

La rue du bazar du bizarre vous aspire et vous consume

Vous entraîne et vous malmène

Elle s'étire à loisir pour mieux vous dérouter

Loin des itinéraires rodés, des certitudes trop ancrées

La ville se met en pause et regarde les gens passer

Les consciences s'éveillent alors et ouvrent l'oeil à l'invisible

De cette rue-là, on revient transformé.

 

Laëtitia BERANGER

Ecrire à partir d'une photo reste un de mes exercices favoris... Rentrer dans le décor et laisser son imagination se dégourdir les pattes !
Ce texte est inspiré d'une photographie de Thomas BEAUCE que je remercie pour sa précieuse collaboration.
 

Publié dans Quelques textes

Commenter cet article