Le Masque et la Plume... en vrai !

Publié le par Laetitia BERANGER

Fichier:Maison de la Radio Paris.jpgEst-il encore nécessaire de préciser la place tenue par France Inter dans mon quotidien et ma fidélité au Masque du dimanche soir ?

Mon émission préférée est l'une des plus anciennes de la radio française. Je l'ai découverte il y a seulement un an mais elle a vu le jour le
13 novembre 1955  et c'est Jérôme Garcin qui l'anime depuis 1989. Si les voix des différents chroniqueurs me sont désormais bien familières, j'ignorais jusqu'alors leurs visages et le décor dans lequel ils évoluent chaque semaine. Ces mystères sont désormais levés puisque je suis allée assister à l'enregistrement de deux émissions à la maison de la radio ! J'étais accompagnée d'un fidèle auditeur de l'émission et d'une groupie de Jérôme Garcin dont je tairais le nom (son avantageux décolleté s'est glissé derrière mon billet d'entrée au studio, saurez-vous la reconnaître ?!).

 

Le programme de l'enregistrement du jeudi 20 août : les critiques de livres (diffusion le 30 août): Michel Crépu (Revue des deux mondes), Olivia de Lamberterie (Elle), Arnaud Viviant (Regards) et Nelly Kapriélian (Inrockuptibles).

Les livres : «Trois femmes puissantes», Marie Ndiaye (Gallimard) «Un roman français», Frédéric Beigbeder (Grasset) «Mon enfant de Berlin», Anne Wiazemsky (Gallimard) «Un roman pour l’été», Nicolas Fargues (POL) «Le voyage d’hiver», Amélie Nothomb (Albin Michel) « Netherland », Joseph O’Neill (L’Olivier) + 1 premier roman.

Et les critiques de cinéma (diffusion le 23 août): Eric Neuhoff (Figaro), Danièle Heymann (Marianne), Xavier Leherpeur (Studio-Cinélive) et Pierre Murat (Télérama).
Les films : « Les derniers jours du monde », Arnaud et Jean-Marie Larrieu « Inglorious Basterds », Quentin Tarentino « Le temps qu’il reste », Elia Suleiman « Partir », Catherine Corsini « Memory of Love », Wang Chao.


La première révélation que j'aimerais vous livrer  - et elle est de taille - c'est que lorsque retentit le célèbre générique ("La Fileuse" - Romance n°4, opus 67 extrait des "Romances sans paroles" de Mendelssohn) monsieur Jérôme Garcin prononce alors sa non moins célèbre accroche : "Le masque -petit silence- et la pluuuume". Et oui, ce n'est pas un message enregistré, on doit donc pouvoir entendre de subtiles variations à chaque fois, c'est fou, non ?! Je sens bien que seuls les véritables adeptes seront à même de mesurer l'importance de cette information mais j'aime à croire qu'ils sont quelques uns à me lire !

 

Vous excuserez la qualité discutable de la photo ci-contre mais je voulais vous donner un aperçu du décor dépouillé du studio... Comme vous pourrez le remarquer, la chemise de Jérôme Garcin est fautive mais que voulez-vous cet homme irradie (dixit notre groupie officielle).

 

Les plus septiques s'interrogeront certainement sur l'intérêt que peut présenter le "spectacle" d'un enregistrement radiophonique. Ah ! On voit bien que vous n'êtes pas des puristes du Masque !! L'avantage, c'est que l'on découvre que nos voix chéries possèdent des bras qui s'agitent (mention spéciale à Danièle Heymann), des visages qui grimacent (Jérôme Garcin vire au cramoisi quand il rit aux blagues de ses petits camarades), des pieds (ceux de Nelly Kapriélian semblaient nus sous la table !). Bref, des corps bien vivants au bout des micros (à noter, ce qui différentie nettement le chef de la bande : un micro plus gros et tout jaune -la groupie de JG ne manquera pas d'y relever un symbole phallique, j'ose à peine évoquer l'ampoule turgescente montée sur pied qui symbolise le "on air" radiophonique- Si le silence de Jérôme Garcin exprime la plus grande neutralité à l'antenne, ses mimiques affichent très clairement ses opinions pendant l'enregistrement ! Michel Crépu fait la moue, Xavier Leherpeur et Danièle Heymann se font des messes basses, Nelly Kapriélian -tout de noir vêtue majestueuse Béatrix Lestrange- consulte  à peine le petit carnet noir posé devant elle (un moleskine ?!) et Lysiane Sellam aérienne qui va et vient autour d'eux et susurre des choses à l'oreille de Jérôme Garcin (pic de jalousie évident de notre groupie).

 

Quelques citations approximatives mais néanmoins mémorables :

"L'ennui ne devrait pas être un critère" Pierre MURAT.
"Un jour, on se dit : c'est pas si mauvais les endives ! Et ben, c'est pareil pour les Larrieu" Danièle Heymann.
"Cela ne nécessitait pas 20 minutes d'explications. Il suffisait de dire : je suis allé au Canada et j'ai perdu ma main !" Danièle Heymann.


Pour finir, sachez que si vous souhaitez assister à ces enregistrements, il vous suffit de faire sagement la queue vers 19h pour obtenir votre précieux sésame (joli ticket jaune présenté plus haut par la groupie de Jérôme Garcin) et comme c'est gratuit, je ne vois vraiment aucune raison de se priver d'un moment privilégié avec cette réjouissante équipe... "sur France Inter, évidemment" !

 

Publié dans Des mots à écouter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 26/10/2009 21:08



Je tombe sur votre blog par hasard, car moi aussi je m'interroge sur le visage de nos chroniqueurs préférés, et votre post est très instructif, merci!! J'imaginais le studio bien plus petit, et
j'aurais juré que le fameux titre de l'émission énoncé par notre cher Jérôme Garcin était enregistré !!  Vivement dimanche prochain que j'écoute attentivement ce passage pour y voir une différence avec la semaine dernière !



Laetitia BERANGER 29/10/2009 16:53


@Anne : Justement, j'y retourne ce soir ! Cette fois, pour des critiques cinéma et théâtre. Je suis ravie d'avoir pu vous faire partager un petit bout des coulisses de cette émission que
nous aimons tant !


Lo 06/09/2009 14:47

Et bien dites donc ! Le plateau ne semble pas manquer d'intérêt !Laëtitia, jamais j'aurais cru que l'annonce "Le masque....... et la plum' !" était enregistrée ! Si, pour une révélation, ç'en est bien une, je confirme ! ;-)

Laetitia BERANGER 07/09/2009 10:37


@Lo : Ouf, merci ! Heureusement que tu es là :-)


JG's groupie 27/08/2009 13:53

Eh bien, j'ai été gaté dans ce billet... Je ne suis pas d'accord : Jérome n'est pas "cramoisi", non mais ! Pourquoi pas "écarlate', tant que tu y es !  Puisqu'apparemment j'ai été plus intéressé par les symboles phalliques du studio que par leurs critiques, je ne discuterai pas cinéma ici ! Na ! ;-))

Laetitia BERANGER 27/08/2009 14:10


Chère JG's groupie, ne prenez surtout pas ombrage de ce billet... j'ai forcé le trait je l'avoue ! Notre soirée fut à l'évidence hautement culturelle et c'est cela que nous retiendrons avant
tout (quoique vous fûtes tout de même fortement troublée à la vue de votre JG passant et repassant lassivement sa main par l'encolure de sa chemise !!!)


Fidèle auditeur 26/08/2009 10:36

Je l'ai averti que son décolleté était en bonne place sur ce blog... Elle ne devrait pas tarder !

Fidèle auditeur 26/08/2009 09:50

Et depuis cette émission, j'ai été deux films dont ils ont aprlé dans leur dernière émission : Le temps qu'il reste et Ingloriious Basterds. Et si je suis d'accord avec leurs remarques sur le film d'Elia Suleiman (très beau film), je suis beaucoup plus enthousiaste qu'eux sur le film de Tarantino, que j'ai toruvé très jubilatoire.

Laetitia BERANGER 26/08/2009 10:17


Cher Fidèle auditeur, merci pour votre témoignage enthousiaste ! J'ai vu les deux même films et je suis entièrement d'accord. Les trouvailles visuelles du film de Suleiman m'ont enchantée et les
basterds tarantinesques sont effectivement très divertissants voire carrément jubilatoires, je vous l'accorde (je n'ai pas vu passer les 2h30 et j'ai beaucoup aimé les longues scènes de dialogues
où le langage joue un rôle essentiel.) Qu'en est-il de la groupie ? J'espère la voir passer par ici ;-)