Ecrire sur l'écriture

Publié le par Laëtitia BERANGER

Quand les auteurs parlent de leur écriture...
J'ai lu ces deux livres et j'ai adoré en savoir plus sur les rituels de chacun (un bon whisky ou cd rock !), les façons de procéder, les sentiments autour de l'acte d'écrire. C'est tout simplement passionnant.
Un passage du livre de Duras a résonné très fort en moi:
"L'écriture c'est l'inconnu. Avant d'écrire on ne sait rien de ce qu'on va écrire. En toute lucidité. C'est l'inconnu de soi, de sa tête, de son corps. Ce n'est même pas une réflexion, écrire, c'est une sorte de faculté qu'on a à côté de sa personne, parallèlement à elle-même, d'une autre personne qui apparaît et qui avance, invisible, douée de pensée, de colère, et qui quelquefois, de son propre fait, est en danger d'en perdre la vie."
Cette sensation d'être "à côté de soi", c'est si juste... Pas facile de poser des mots sur toutes ces sensations en tous cas. Voilà pourquoi j'ai vraiment aimé lire le récit de ceux qui parviennent à le faire. Il y en a sûrement d'autres, si vous avez des références, partagez-les !
 
ECRIRE - Marguerite DURAS
 
Ecrire
 

Il y a quelque chose d'impudique à parler de l'écriture pour quiconque y a consacré sa vie. C'est donc avec une certaine douleur que Duras nous livre ses impressions sur l'écriture, se livrant toute entière dans ce petit livre. L'écrivain fait un pas quand il prend la plume, mais c'est un autre obstacle qu'il franchit lorsqu'il livre son oeuvre en pâture - à un ami, un parent, un éditeur... Alors parler de son rapport à l'écriture, dévoiler les lieux de l'écrit, les malaises de l'écrivain...

 
 
 
 ECRITURE - Stephen KING
 
 
 Visuel Ecriture
 
 
Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.
 
Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain.

Commenter cet article

andré 01/08/2006 18:23

Entièrement d'accord avec vous. Bien qu'il me semble, mais c'est très subjectif que ses derniers romans sont moins bons...
Bravo pour votre blog
Andre