Lectures juillet 2006

Publié le par Laëtitia BERANGER

Romain GARY - La vie devant soi (en livre audio)

"Les cauchemars, c'est ce que deviennent les rêves en viellissant". Belle ballade au coeur de Belleville, un texte très oral à la syntaxe déboussolée, à la fois drôle et touchant. Le comédien est fantastique et pour cette raison, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié l'histoire si je l'avais découverte à l'écrit.

 

 La vie devant soi

 
Entre Madame Rosa et Momo, c'est un amour maternel qui ne passerait pas les liens du sang, c'est l'amitié entre les peuples juif et arabe, c'est le poids de l'Histoire allégé par l'appétit de vivre. Le roman se passe à Belleville, vingtième arrondissement de Paris, sixième étage sans ascenseur. Momo a dix ans, peut-être quatorze en réalité. Cela fait beaucoup de chiffres pour un môme qui réinvente le dictionnaire et a le sens de la maxime : «Je pense que pour vivre, il faut s'y prendre très jeune, parce qu'après on perd toute sa valeur et personne ne vous fera de cadeaux.»
Bernadette Lafont et Kamel Belghazi incarnent avec bonheur le couple Madame Rosa-Momo.

 

 

Pierre CHARRAS - Dix neuf secondes

Compte à rebours halletant et inéluctable. La forme est étonnante et très efficace. A lire d'une traite !

 Dix-neuf secondes

 
Sandrine et Gabriel se connaissent depuis vingt-cinq ans. Pour éviter l'usure irréparable de leur couple, ils imaginent ensemble un jeu. Ils se donneront rendez-vous dans la rame du RER de 17 h 43, nom de code ZEUS, à Nation. Sandrine décidera de descendre ou non de la porte arrière de la troisième voiture. Dix-neuf secondes suffiront pour que le train quitte le tunnel, émerge dans les lumières du quai, stationne et reprenne sa course. Dix-neuf secondes au terme desquelles l'on bascule sans préavis d'une banale affaire de rupture à une tragédie brutale, irréversible...

Mitch ALBON - Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut

Gentille petite histoire, sans plus. Rien d'exaltant. Dans le genre, les "Thanatonautes" de Werber sont bien plus étonnants.

 Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut

Auteur de best-sellers au succès international, Mitch Albom est resté très longtemps en tête des meilleures ventes du New York Times avec ce livre qui nous raconte l’histoire d’Eddie, 83 ans, qui un jour quitte le monde des vivants alors qu’il portait secours à une fillette. Est-il mort ? En tout cas, il est bien quelque part, dans un au-delà drôle et émouvant où il rencontrera les « passagers du ciel », soit cinq personnes qu’il a croisées de son vivant et qui ont eu une influence sur le cours de sa vie. C’est ainsi qu’Eddie, jadis chargé de l’entretien des manèges dans un parc d’attraction, va pouvoir regarder de manière différente les événements majeurs de sa vie. 

Maxence FERMINE - Neige

Un joli moment d'évasion à la japonaise. Lenteur et pureté célébrées. Lecture très agréable.

Neige
 

Dans le Japon de la fin du xixe siècle, sur l'île d'Hokkaido, Yuko ne désire devenir ni prêtre, ni guerrier, mais poète, afin "d'apprendre à regarder passer le temps". Fasciné par la neige, en laquelle il voit tout à la fois un poème, une calligraphie, une peinture, une danse et une musique, il s'adonne au haïku et traverse les montagnes dans l'espoir de parfaire son art auprès d'un maître renommé... Maxence Fermine est un ciseleur de prose dont le plaisir d'écrire est communicatif. En cinquante-quatre très courts chapitres, il trousse un récit épuré d'une intense beauté dont l'émotion, les sentiments et l'inspiration s'approchent au plus près des haïkai de la poésie classique japonaise.

Alessandro BARICCO - Novecento : pianiste

Bien étrange histoire que celle de ce pianiste et fascinante aussi. Toute la magie de Baricco dans ce merveilleux condensé.

 Novecento pianiste

Lemon Novecento est né sur le Virginia, un bateau qui fait la traversée de l'océan Atlantique vers l'Amérique. Jamais, il n'en est jamais descendu. Il est devenu le pianiste de l'orchestre et de l'Océan... Sa vie étrange et poétique est racontée à travers celle d'un trompettiste engagé sur le bateau qui va passer six ans à ses côtés. Dans ce texte, Baricco témoigne de son immense intérêt pour la musique, sensible déjà dans son style très musical.


 

Philippe LABRO - L'étudiant étranger (en livre audio)

Histoire sympatoche mais sans plus, à vrai dire il ne s'y passe pas grand chose. Mais l'auteur a une voix agréable et le livre audio sur la plage, c'est bien pratique !

 L'étudiant étranger

Invité par une prestigieuse université de Virginie, un jeune Français découvre émerveillé la vie dorée des college boys, leurs équipes sportives, leur campus dans un vallée paradisiaque, leurs rêves égotistes et romantiques. C'est le temps d'une Amérique sage, celle d'avant l'explosion des moeurs et le fracas des années soixante.

Tonino BENACQUISTA - Malavita

Le meilleur pour la fin avec cette histoire de famille vraiment insolite ! On ne s'ennuie pas un instant car les rebondissements sont nombreux et bien amenés. J'ai souri et suis restée accrochée à leurs aventures jusqu'au bout. Les personnages sont fabuleux en particulier le père mafieux repenti !!

Malavita

Une famille d'Américains s'installe à Cholong-sur-Avre, en Normandie. Fred, le père, se prétend écrivain et prépare un livre sur le Débarquement. Maggie, la mère, est bénévole dans une association caritative et se surpasse dans la préparation des barbecues. Belle, la fille, fait honneur à son prénom. Warren enfin a su se rendre indispensable pour tout et auprès de tous. Une famille apparemment comme les autres, en somme. Une chose est sûre, s'ils emménagent dans votre quartier, fuyez sans vous retourner...

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camille 13/02/2007 19:42

Bonjour Laetitia, merci de m'avoir rendu visite sur mon blog :-)) Enfin quelqu'un d'enthousiaste à propos de "Malavita"! Je me sentais bien seule... A bientôt!

Anne 09/08/2006 11:17

Je partage complétement tes avis. "Neige" est vraiment très bien, par contre j'ai lu 2 autres livres de Maxence Fermine qui m'ont déçu ("Le violon rouge" et "L'apiculteur"). "Malavita" j'ai adoré tout comme "Saga". Quant à "Dix neuf secondes" si tu veux tu peux lire ma critique sur mon blog (http://insatiable-lectrice.over-blog.com/article-2380641.html)