1, 2, 3, j'irai... au cinéma !

Publié le par Laetitia BERANGER


VILLA AMALIA


Réalisé par Benoît Jacquot

Avec Isabelle Huppert, Jean-Hugues Anglade, Xavier Beauvois

Villa Amalia

"Comme la goutte d'eau fait déborder le vase, Ann voit une nuit Thomas embrasser une autre, et elle décide de le quitter, de tout quitter. Elle est musicienne, seule la musique la tient mais ne la retient pas. Elle ne tient qu'à la musique. Avec l'amitié de Georges, surgi de son enfance, elle rompt et fuit, part à la rencontre de son origine et de son destin, trouve une île, là où est la Villa Amalia."




La bande-annonce
Le site officiel

Il y a quelques temps, Isabelle Huppert m'insupportait. Il faut croire que j'ai radicalement changé d'opinion car j'ai aimé et pourtant, on ne voit qu'elle dans ce film ! Je crois qu'il n'y a pas un seul plan où elle ne figure pas. Je l'avais aussi beaucoup aimée dans "Home". J'ai encore à l'esprit une belle image - en dehors de tout ce bleu dans lequel on rêverait de se jeter - un gros plan sur ses mains qui se serrent avant de jouer du piano... Quand je suis ressortie de la salle, je ne reconnaissais pas la rue. Il pleuvait et je n'arrivais pas à me souvenir dans quel cinéma je m'étais rendue ! Signe d'un sacré dépaysement non ?


PONYO SUR LA FALAISE

Réalisé par Hayao Miyazaki


Ponyo sur la falaise




"Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d'une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu'il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge qu'il nomme Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve, et décide de la garder avec lui dans un seau."




La bande-annonce

Sans doute le film d'animation le plus... comment dire... le plus "trop mignon" que je n'ai jamais vu !!! Miyazaki revisite le conte de la petite sirène, glisse quelques enjeux écologiques et nous prouve que le dessin animé "à l'ancienne" a encore son mot à dire. J'en ai profité pour compléter ma culture Miyazakiesque grâce à la filmothèque du quartier latin qui propose une rétrospective du maître. Je n'avais jamais vu "Princesse mononoké", faute désormais réparée mais alors là, c'est nettement moins tendre. Je me suis un peu emmêlé les pinceaux sur la fin mais quand les esprits de la forêt sont fâchés, c'est quelque chose ! Pour le moment, mon préféré reste "Le voyage de Chihiro".


LA VAGUE

Réalisé par Dennis Gansel

Avec Jürgen Vogel, Frederick Lau, Max Riemelt

La Vague


"En Allemagne, aujourd'hui. Dans le cadre d'un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s'avérer tragiques."





La bande-annonce

Nous sommes ici carrément à l'opposé de la vague de douceur provoquée par Ponyo ! Cette vague-là fait franchement froid dans le dos mais pose une question sensible : serions-nous vraiment à même de reconnaître l'arrivée d'une dictature ? Les élèves du film vont faire les frais de cette démonstration. J'ai été bien secouée mais me suis juste interrogée sur la probabilité d'un tel engouement en à peine une semaine de cours... Mais, un détail qui a son importance : il s'agit de faits réels. (Adaptation du roman de Todd Strasser).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucile 28/04/2009 13:26

J'ai entendu une excellente critique de "Ponyo sur la falaise" dans "On aura tout vu" (sur France Inter of course! ^_^ ) qui m'a bien tentée, et le concept de "La Vague" m'intéresse et m'intrigue énormément... Encore merci pour ces comptes-rendus! :)

Emeraude 23/04/2009 23:26

Ponyo !! ;-)Sérieusement, je voulais voir "la vague' après l'avoir lu (livre que j'ai trouvé très décevant) mais le déménagement aidant, je l'ai raté (et puis il y a d'autres choses à voir maintenant !)Par contre il faut savoir que les faits réels se sont passés aux etats unis, et pas en allemagne, et je pense que le film (d'après la bande annonce) a vraiment poussé l'histoire au plus profond et au plus loin possible... ce qui est plutôt une bonne chose je trouve, pour la compréhension du phénomène... mais même en iisant le livre j'ai trouvé, comme toi, que tout ça était bien rapide...

Laetitia BERANGER 24/04/2009 09:38


@Virginie : Ponyyyyyyo ! (je sens que ce petit cri va rester !). Toi, il va falloir que je t'entraîne à traverser plus souvent la rue pour des rendez-vous au ciné du Panthéon :-)
@Yohan : ça n'est pas la violence de Mononoké qui m'a gênée mais bien le propos en lui-même dans lequel je me suis paumée. Sur  Villa Amalia, je suis tout  à fait d'accord avec toi (pfff
décidément !) la première partie est plus prenante mais la seconde ne m'a pas ennuyée pour autant. Assez contemplative et reposante finalement !
@Magda : Joli compliment venant d'une pro des billets ciné fouillés, merci ! Bon, tu peux zapper Villa Amalia mais tu n'as aucune excuse pour Ponyo et la Vague. Aller, zouuuu au ciné

@Emeraude : Ouiiii Ponyo ! Ponyyyo ! (on ne s'en lasse pas hein ?!) Concernant la Vague, j'avais justement lu plusieurs critiques plus élogieuses sur le livre que sur le film alors c'est peut-être
pas un mal que tu sois passée à côté ! Merci pour les précisions, cela reste à mes yeux une histoire forte.


Magda 23/04/2009 10:17

J'adore tes billets ciné! Je n'ai pas encore vu Ponyo mais je suis toujours soufflée par le talent de Myazaki. "Chihiro" est une perle!!! Pas encore vu "La Vague", j'ai honte, je vis en Allemagne... Quant à Villa Amalia, il n'est pas sorti à Berlin, j'ai toutes les excuses.

Yohan 22/04/2009 21:04

Pour Ponyo, tout à fait d'accord sur l'aspect mignon du film. Sur que face à Princesse Mononoke (qui ne m'a vraiment plu, trop violent à mon gout), c'est une vraie sucrerie. Sur Villa Amalia, ravi que tu aies apprivoisé Isabelle Huppert ;-). Sur le film, je ne suis pas aussi enthousiaste que toi, la première partie me sembalnt bien plus réussie que sa vie sur la cote italienne. Enfin, un beau film, tout de meme !

virginie 21/04/2009 20:03

Ponyo ! Ponyo ! Définitivement mignonissime ! J'ai même acheté la chanson du générique de fin ! Je veux sa maison sur la falaise !! Villa Amalia et La vague me tenteraient bien, peut-être la semaine prochaine ?