Une famille formidable !

Publié le par Laetitia BERANGER


Le théâtre du Rond Point n'en finit pas de me gâter... En décembre, il m'a fait découvrir Victoria Chaplin (troisième fille de Charlie) et son époux Jean-Baptiste Thierrée dans un spectacle tout à fait étonnant :


Le cirque invisible

Durée 2h00 (avec entracte)
Page du spectacle

"Avec sa masse folle de cheveux blancs, ses costumes peints comme des tableaux pastiches, et son regard noir ironique, Jean-Baptiste Thierrée ouvre la porte d’un monde merveilleux. Victoria Thierrée-Chaplin a du génie. Son cirque à elle est véritablement invisible. C’est une oeuvre de magie qui se déploie comme une évidence, et vous emmène là où une robe devient cheval, où des ombrelles se transforment en paon, où un voile prend la forme d’un dragon. Ce bestiaire imaginaire est d’une beauté à couper le souffle. Brigitte Salino – Le Monde, 20 avril 2007"

                

J'use et j'abuse des photos extraites du site du Rond-Point, qu'on ne m'en tienne pas rigueur, c'est pour la bonne cause ! Car décrire l'univers de ces deux-là avec des mots est sacrément ardu. Je vais commencer par dire très clairement et simplement que je n'avais jamais rien vu de tel ! Les numéros de ce drôle de magicien - aux faux airs d'Emmett Brown ! - m'ont amusée pour le décalage et les jeux d'enfants revisités ; ceux de Victoria Chaplin - artiste multi-casquettes : danseuse, acrobate, contorsionniste et j'en passe - m'ont absolument renversée... Je réduis sans doute l'étendue de ses talents mais je n'oublie surtout pas de mentionner sa capacité à créer des costumes merveilleux de fantaisie et d'ingéniosité, évocateurs de rêves les plus fous. Et voici ma transition toute trouvée pour évoquer le second spectacle auquel j'ai eu la chance d'assister. Là aussi, Victoria a élaboré les costumes, rien de surprenant puisqu'il s'agit du spectacle de son fils :


La veillée des abysses


Mise en scène James Thiérrée
Avec Raphaëlle Boitel, Niklas Ek, Thiago Martins, Uma Ysamat, James Thiérrée
Durée 1h20
Page du spectacle

"Il s’agit de montrer comment une chose en devient une autre. Plus on se rapproche de l’humain, de choses très simples, plus la magie devient troublante. En vérité ce qui se passe n’a pas tant lieu sur la scène que dans l’imagination de celui qui regarde.
Les éléments se déchaînent. Des vagues énormes envahissent le plateau. Panique à bord. Mais à bord de quoi ? Des flèches sont tirées ainsi que d’autres projectiles dérisoires contre ce qui ressemble à une tempête incontrôlable. L’espace du théâtre n’est pas de tout repos. Surtout quand c’est James Thierrée qui est aux commandes du navire. Mais de quel navire ? «Tout tangue et ploie, l’air frémit de comparaison», écrit le poète Ossip Mandelstam et c’est comme si ce spectacle l’avait pris au mot. Pendant quelques secondes on se croirait dans un salon quelque part sous la mer. Des invités jouent aux cartes sur une table ronde. En fait cette table est un escargot, que les joueurs se hâtent d’escalader. À moins que ce soit une araignée de mer ? Déjà ses pattes se démultiplient. Rien n’est bien certain dans cet univers où tout change sans cesse. C’est un fourmillement de formes et de métamorphoses d’où surgissent des situations souvent cocasses. Objets et personnages participent d’une même folie menée à un rythme haletant dans un monde aussi invraisemblable que drôle et charmant. Un univers livré au désordre d’une anarchie joyeuse. Un pur enchantement."



Comment vous dire... là aussi, les mots me font défaut pour exprimer les émotions, les sensations éprouvées lors de ce spectacle. C'est peut-être parce que ce dernier n'en comprend justement aucun, de mot ! Et pourtant, les tableaux se succèdent et vous emmènent là où seule votre imagination peut vous conduire. Les décors et la façon tout à fait singulière qu'ont ces artistes de se mouvoir sont d'une poésie et d'une inventivité rare et précieuse. Un moment tout à fait unique, magique que je n'oublierai pas.


Et voilà que pour me combler tout à fait, mon Rond-Point adoré a programmé en mars le 3ème spectacle d'un membre de cette "famille formidable" : Aurélia, la soeur de James ! Nous retrouverons de nouveau, les costumes imaginés par leur maman Victoria...



L'oratorio d'Aurélia

du 3 au 14 mars 2009

Page du spectacle


Si par bonheur, vous réussissez à arracher une place, n'hésitez pas un instant car lorsque j'ai fait ma réservation, toutes les dates étaient presque complètes ! J'y serai donc pour la dernière, le 14 mars...







A lire aussi, sur la famille Chaplin-Thierrée : Un article sur le site Evene

Publié dans Les mots en scène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

unevilleunpoeme 09/01/2009 16:15

Bel hymne à la joie !

Lucile 06/01/2009 13:59

Tout à fait le genre de spectacle que j'aimerais je pense! Encore merci pour tes comptes-rendus!

Laetitia BERANGER 06/01/2009 14:58


@Lucile : Si mes comptes-rendus peuvent t'apporter un ptit bout des spectacles auxquels j'assiste, j'en suis ravie ;-)