Je me souviens pendant que je vis

Publié le par Laetitia BERANGER

LES PLAGES D'AGNES

Réalisé par Agnès Varda

Avec Agnès Varda (entre autres !)




"En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d'autodocumentaire. Agnès se met en scène au milieu d'extraits de ses films, d'images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre puis de cinéaste novatrice dans les années cinquante, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux USA, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages. Une femme libre et curieuse !"




La bande-annonce
Une interview


Je ne connais pas (encore) les films d'Agnès Varda mais découvrir son univers à travers tous ces petits bouts de vie m'a enchantée ! Ce film est truffé d'inventions, de pirouettes et de montages malins. Je n'avais jamais rien vu de tel. Loin trLes Plages d'Agnès - Agnès Vardaès loin de tout nombrilisme, son autoportrait se dessine au creux des autres, ces autres dont elle parle si bien. Elle se raconte à sa façon et nous présente les gens qu'elle aime, son décor, ses jeux. On sourit de sa malice, on est ému avec elle quand elle évoque ses morts à qui elle lance des roses, des bégonias. S'entremêlent les extraits de films (les siens et ceux de Demy que j'ai très envie de revoir, en espérant que "Peau d'âne" n'aura pas perdu de sa magie !) et les souvenirs de famille. Et quelle famille ! Comme on aimerait en être de cette tribu qui gravite autour de cette incroyable petite bonne femme. J'ai déjà envie de revoir ce film et aussi tous ceux qui sont évoqués dedans. J'ai envie d'aller traîner rue Daguerre. Envie de gratter à la porte toute colorée et demander à Agnès de me faire entrer dans ses jeux de miroirs...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Solène 04/01/2009 15:25

Faites que le rêve devore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve -Saint ExupéryPuisse cette nouvelle année réaliser tous tes souhaitsEt rendre réalité tes rêves les plus secretsAvec tous mes voeux les plus sincèresamicalementSO

Yohan 02/01/2009 23:57

Alors là, je suis complètement en accord avec tes impressions sur ce film. Sur le fond, c'est du jamais vu, une autobiographie filmée. Et sur le fond, c'est plein d'amour, de tendresse, avec quelques regrets mais pas de nostalgie déplacée (j'ai adoré la séquence où elle présente les photographies du festival d'Avignon, avec cet hommage aux anciens). Vraiment une oeuvre intime, personnelle mais universelle.Et je te souhaite bien entendu une très bonne nouvelle année !

Laetitia BERANGER 04/01/2009 18:24


@Maude : Bienvenue sur mon blog, je m'en vais découvrir le tien en espérant que le film d'Agnès Varda te plaira autant qu'à moi. Cette phrase m'a trotté dans la tête plusieurs jours, c'est
effectivement tout simple et très beau.
@Yohan : Voilà une bonne façon de commencer l'année : être d'accord avec moi :-)


maude 02/01/2009 21:34

Je trouve très jolie la simplicité de cette phrase dite par une femme qui a déjà beaucoup vécu : je me souviens pendant que je vis!J'ai envie de voir le film d'Agnès Varda d'autant qu'il m'est déjà arrivé de la croiser dans le 14ème.

Caro[line] 01/01/2009 18:44

Et pourquoi tu ne parles pas d'Australia ? ;-)Bonne année ma poulette !!!

Laetitia BERANGER 02/01/2009 13:22


Ma chère Caroline, je ne parle pas d'Australia ici parce que je n'ai pas grand chose à en dire si ce n'est que cette variante d'autant en emporte le vent m'a fait passer un bon moment ! Je ne fais
pas le compte-rendu de tous les films que je vois et privilégie ceux dont on parle moins. Cela te va comme explication ?! Aller, bonne année quand même ;-)


amanda 01/01/2009 16:03

je te souhaite une année sublime, théâtrale, littéraire et joyeuse :)

Laetitia BERANGER 02/01/2009 13:35


@Amanda : Merci pour ce package de bons voeux, je prends tout et je te souhaite tout pareil ;-)