Lectures décembre 2008

Publié le par Laetitia BERANGER


Le château de verre - Jeannette WALLS

Ce livre a beaucoup ému la blogosphère,  il m'a plu aussi mais mon ressenti est très différent de ce que j'ai pu lire ici et là. Le récit de cette enfance hors norme aurait dû me tirer des larmes faciles et pourtant, j'ai beaucoup souri... L'auteur parvient à présenter les choses d'une manière si légère, enlevée et contourne si bien le pathos que j'ai dû me raisonner plusieurs fois pour ne pas trouver ces parents fantastiques ! Je l'ai certainement lu plus comme une fiction que comme un récit autobiographique. Une histoire atypique, un très bon moment de lecture. (Les avis de Stéphanie, Amanda)

Le château de verre

"Dans le taxi qui la conduit à une réception huppée dans les beaux quartiers de New York, Jeannette Walls, célèbre journaliste, croise le regard d’une SDF fouillant dans les poubelles : sa mère. Personne ne pourrait imaginer en voyant Jeannette Walls que cette femme accomplie et élégante, spécialiste du gotha mondain, résidant dans un confortable appartement de Park Avenue, a passé son enfance à sillonner le pays avec sa famille, dormant parfois dans des cartons et mangeant de la viande avariée. Au travers de ce témoignage poignant, elle a décidé de tomber le masque. Elle nous offre ainsi le récit de ses jeunes années marquées par la misère, l'isolement social, et rend un hommage à ses parents et à leurs excentricités."


Journal du dehors - Annie ERNAUX

J'étais en froid avec Annie Ernaux depuis "La place" qui m'avait laissée complètement indifférente (je n'étais même pas allée au bout malgré la finesse du livre !) mais quand j'ai appris chez Yohan qu'elle prenait des notes dans les transports en commun, forcément, ça m'a fait réfléchir. Et bien, comme à la lecture du "Carnet rouge" de Paul Auster, je me dis qu'une personne ayant cette démarche d'observation du détail au quotidien ne peut m'être totalement étrangère ! Alors me voilà réconciliée et embringuée dans une réflexion soulevée par Annie Ernaux sur le fond même de cette démarche. Elle se demande (et moi aussi !) si elle prend ces notes pour être auprès des gens (pour être moins seule ?) ou encore pour retrouver en eux une partie d'elle-même, de son histoire ? Vaste programme...

Journal du dehors

"De 1985 à 1992, j'ai transcrit des scènes, des paroles, saisies dans le R.E.R., les hypermarchés, le centre commercial de la Ville Nouvelle, où je vis. Il me semble que je voulais ainsi retenir quelque chose de l'époque et des gens qu'on croise juste une fois, dont l'existence nous traverse en déclenchant du trouble, de la colère ou de la douleur."


Le mystère de la crypte ensorcelée - Eduardo MENDOZA

J'avais découvert Mendoza avec le réjouissant "Sans nouvelle de Gurb" qui m'avait vraiment amusée. Ici aussi, j'ai passé un chouette moment, moins délirant peut-être, quoique... le loufoque est bien présent aussi avec un enquêteur tout à fait improbable ! Du polar décalé et rigolard ;-)

Le Mystère de la crypte ensorcelée

"Isabelita Peraplana est enlevée dans un collège de religieuses, en pleine nuit, et ne réapparaît que deux jours plus tard, sans le moindre souvenir de son enlèvement. Six ans après, une autre jeune fille connaît le même sort bien que tout le personnel de l'école ait été renouvelé. Le commissaire Flores et une religieuse convoquent alors le héros, résidant d'un hôpital psychiatrique, mais seule personne capable de résoudre ce mystère..."



L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

C'est Lucile qui m'a prêté ce premier tome et comme j'avais envie de lecture légère et distrayante, Thursday Next a parfaitement rempli sa mission ! Je n'en attendais pas plus si ce n'est désormais... la suite ! (En bonus, cela m'a presque donné envie de lire les soeurs Brontë !)

L'affaire Jane Eyre

"Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu'une brigade spéciale a dû être créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l'héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d'une fin certaine..."


Ainsi mentent les hommes - Kathrine KRESSMANN TAYLOR

Ici, on ne rigole plus du tout mais l'auteur de "Inconnu à cette adresse" ne m'a pas déçue. C'est tout aussi bien écrit et les nouvelles atteignent leur cible ; sombres, nettes et précises, comme j'aime.

Ainsi mentent les hommes

"Quand la douleur ou le désarroi sont trop forts, quand les émotions nous bousculent, le bruit, l’odeur, le simple mouvement d’un arbre ou d’une source peuvent nous apaiser. Omniprésente dans ces nouvelles inédites de Kressmann Taylor, la nature est la grande consolatrice. Confrontés à un père tyrannique, à un professeur frustré, à des adultes mensongers, les jeunes adolescents mis en scène avec subtilité par l’auteur ne retrouvent leur équilibre profond que dans cette immersion hors des hommes. Humiliation, remords, mélancolie, solitude scandent ces quatre histoires toutes banales, toutes simples, faussement simples bien sûr car elles cristallisent admirablement nos ambiguïtés et nos tensions."


La chamade - Françoise SAGAN

Le coeur bat trop vite pour l'ignorer... alors céder ! Mais que reste-t-il de la passion consommée ? Comment ne pas reproduire le même schéma face à l'usure inévitable du quotidien ? Sagan raconte une histoire toute simple et vieille comme le monde mais j'ai aimé ses personnages pétris de contradictions.

La chamade


"Lucile est entretenue par son amant, Charles, plus âgé qu'elle et fortuné. Elle rencontre Antoine, un jeune homme désargenté dont elle s'éprend. Parviendra-t-elle à renoncer au confort d’une vie aisée pour connaître enfin le véritable amour ?"

Publié dans Partager mes lectures

Commenter cet article

Lucile 06/01/2009 14:57

Bah non, je comptais juste t'emprunter presque tout ce qui ne m'appartient pas dans les livres chroniqués! Mais je sais que tu vas me gronder... :/Je sais bien que tu n'as pas de PAL... C'est juste que je ne sais toujours pas comment tu appelles les livres que tu possèdes et que tu n'as pas encore lus! ;-)

Laetitia BERANGER 06/01/2009 15:37



@Lucile : Est-ce que je n'ai pas déjà essayé de te refourguer le "Journal du dehors" d'ailleurs ?!



Lucile 06/01/2009 13:49

Plutôt une belle moisson ce mois-ci on dirait! Je te fais passer le tome 2 des aventures de Thursday Next la prochaine fois qu'on se voit (quant à moi je relirai le 1 avant de m'attaquer à la suite!) Et sinon, juste par curiosité hein... Lesquels de ces livres sont à toi?... Juste pour savoir, quoi... ^_^

Laetitia BERANGER 06/01/2009 14:54


@Lucile : Ma pauvre amie, si tu crois que je ne vois pas ta tentative désespérée visant à me faire avouer l'existence d'une PAL... Ah ! Je me gausse !!! Je m'en vais donc de ce
pas te clouer le bec : Le château de verre : Biblio, Le journal du dehors : à moi, Le mystère de la crypte : prêt Mylène, L'affaire Jane Eyre : prêt de ta pomme, Ainsi mentent les hommes :
prêt tonton Serge, La chamade : biblio. Voilà, au final : 1 seul m'appartient. Tu as honte ? Tu balbuties ?! Aller, je m'arrête ici mais c'est bien parce que tu vas me prêter le T2 de ma nouvelle
cops Thursday :-)


Yohan 05/01/2009 14:36

Ah ! Je suis ravi de te voir réconciliée avec Annie Ernaux. Il me semble qu'il yn a un second volume où elle utilise le même procédé (je n'ai plus le titre exact en tête, mais c'est un titre parallèle à celui-ci, avec des synonymes. Il y a extérieur au lieu de dehors, si je me souviens).Cette année 2009 démarre vraiment très bien !!!

Une ville un poème 03/01/2009 18:57

plein de faute franchement

Caro[line] 02/01/2009 15:33

C'est gentil, mais il est déjà dans ma PAL. :-D

Laetitia BERANGER 04/01/2009 18:25


@Caro : Suis-je bête j'aurais dû m'en douter ! Qu'est-ce qui n'est pas encore ta PAL ;-)