Vavin - Se résoudre aux adieux

Publié le par Laetitia BERANGER

Elle s'engouffre dans la rame, grand sourire et téléphone à l'oreille, traverse jusqu'à la porte opposée et parle à un jeune homme sur le quai en face. Au moment où le signal de départ retentit, elle presse ses lèvres contre la vitre. Mouvement de recul et main à la bouche, moue de dégoût vite effacée par la blancheur des dents. Le métro s'éloigne, elle chuchote...

Publié dans A la dérobée

Commenter cet article

keisha 23/12/2008 21:11

Sincèrement, j'apprécie ces courts textes saisis au vol.Bonnes fêtes !

keisha 21/12/2008 07:37

Encore! Encore ! Je ne me lasse pas de tes moments volés sur les lignes de métro.C'est beau l'amour !

Laetitia BERANGER 23/12/2008 17:28


Ton assiduité me touche Keisha, merci ;-)