On va trouver une solution...

Publié le par Laetitia BERANGER


LES INSEPARABLES

Réalisé par Christine Dory

Avec Guillaume Depardieu, Marie Vialle, Servane Ducorps




"Boris et Sandra se rencontrent et s'aiment tout de suite d'une passion vive. Assez vive pour les aider à combattre le meilleur ennemi de leur amour : la dépendance. Celle de Boris à la drogue, celle de Sandra à Boris. Liés, accrochés l'un à l'autre, reclus mais vivants, ils vont tenter de vivre leur amour en circuit fermé. Ce faisant, chacun découvrira en soi une force et une humanité insoupçonnées."





La bande-annonce

C'est le troisième film où je vois apparaitre Guillaume Depardieu depuis sa mort. Bien sûr, c'est toujours lorsque les gens sont partis que l'on prend conscience de l'attachement que l'on avait pour eux. J'ai adoré ce couple, tous deux bouleversants de sensibilité. Je crois que c'est au Masque que l'un des chroniqueurs reprenait cette phrase qui caractérise "La femme d'à côté" de Truffaut (vu récemment d'ailleurs, très beau film) "Ni avec toi, ni sans toi" et c'est bien de cela qu'il s'agit. De cette passion qui la grignote, jusqu'à ne plus rien vouloir pour elle-même si ce n'est vivre à travers lui. Et ce parallèle si juste avec sa dépendance à lui, la drogue, véritable moteur de sa création artistique. Alors partir, revenir, s'aimer, s'épuiser...


Vu au Reflet Medecis, petite salle douillette, encore une bonne adresse. A noter, ce ciné diffuse jusqu'en juillet "Les 100 plus beaux films de l'histoire du cinéma". (J'ai déjà relevé, en vrac:  "A bout de souffle", "La nuit du chasseur", "Hiroshima mon amour", "Les enfants du paradis", etc...). Autres lieux que je compte bien fréquenter assidûment afin de parfaire ma culture cinématographique : la bibliothèque François Truffaut (7500 DVD en prêt & 2500 cd de musique de films !) et le forum des images, tout nouveau, tout beau !



MIA ET LE MIGOU

Réalisé par Jacques-Rémy Girerd

"Mia est une fillette d'à peine dix ans. Alertée par un pressentiment, elle décide de quitter son village natal quelque part en Amérique du Sud pour partir à la recherche de son père. Ce dernier travaille sur un chantier gigantesque visant à transformer une forêt tropicale en luxueuse résidence hôtelière. La route est longue pour retrouver son papa. Mia doit franchir une lointaine montagne, entourée d'une forêt énigmatique et peuplée d'êtres mystérieux. Au coeur de ce monde de légende, la fillette découvre un arbre hors du commun et se confronte aux véritables forces de la nature. Une expérience extraordinaire..."




La bande-annonce
Le site officiel


"Le film a commencé depuis longtemps ? Je peux m'asseoir à côté de vous ? Alors, qu'est-ce que j'ai manqué ?!" Ah la la, les gens... Après avoir composé un bref résumé à l'attention de mon voisin, j'ai donc pu profiter de ce très chouette conte écolo. Un dessin animé qui semble vraiment avoir été construit à partir de dessins, ça faisait longtemps ! Mia est craquante et les paysages chatoyants font un bien fou en cette période grisailleuse. S'il vous plaît Père Noël, dessine-moi un Migou. J'en voudrais un à moi, un gentil Migou qui me ferait rire, m'emmènerait en voyage et me protègerait des méchants... et si tu pouvais lui enlever son accent Ch'tit, ça serait vraiment top !



AIDE-TOI, LE CIEL T'AIDERA

Réalisé par François Dupeyron

Avec Félicité Wouassi, Claude Rich, Elisabeth Oppong



"Sonia, jolie black, mariée, quatre enfants, est aide familiale dans sa cité. Le jour où elle marie sa fille, le ciel lui tombe sur la tête. Robert, son voisin de palier octogénaire, est son seul recours. Plus blanc que lui, difficile de trouver. Plus serviable non plus, d'ailleurs... Mais dans la vie rien n'est gratuit. Sauf le hasard, si on sait en profiter. Aide-toi, le ciel t'aidera..."





La bande-annonce

"On va trouver une solution, il y a toujours une solution", voilà le mantra répété tout au long du film par Sonia, cette mère courage increvable qui ne baisse JAMAIS les bras ! Incarnée par Félicité Wouassi que je ne connaissais pas, dotée d'une incroyable capacité à faire passer les émotions, qu'elle rit ou qu'elle pleure, nous sommes avec elle, très très près. La lumière et les couleurs sont magnifiques et nous plongent dans la chaleur écrasante de cet été dans la cité. De très belles scènes entre Félicité et Claude Rich, tandem étonnant et d'une grande finesse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucile 06/01/2009 12:59

Rholala! Tout ça me fait parfois vraiment regretter de ne pas vivre à Paris... Profites-en bien en tous cas, pour continuer à nous parler de tes découvertes! :)