Lectures novembre 2008

Publié le par Laetitia BERANGER

Drôle de bilan ce mois-ci... ne serais-je pas en train de devenir TRES exigeante ?! 

 

La maison aux esprits - Isabel ALLENDE

 

Voici à mon sens, l'ancêtre du "Coeur cousu" (très belle découverte du mois dernier). Plusieurs ingrédients communs comme  l'Amérique du Sud, les générations de femmes au sein de la famille, la magie... Hélas, je n'aurais pas dû les lire si près l'un de l'autre car celui-ci ne m'a pas autant surprise qu'il aurait dû. J'ai tout de même passé un excellent moment mais en me disant régulièrement que la langue de Carole Martinez était plus belle et le merveilleux mieux intégré ou en tous cas plus présent qu'ici. J'entends beaucoup de bien des autres livres d'Isabel Allende comme "Portrait sépia" et "Fille du destin", à suivre donc...

 

La maison aux esprits

 

"Une grande saga familiale dans une contrée qui ressemble à s'y méprendre au Chili. Entre les différentes générations, entre la branche des maîtres et celle des bâtards, entre le patriarche, les femmes de la maison, les domestiques, les paysans du domaine, se nouent et se dénouent des relations marquées par l'absolu de l'amour, la familiarité de la mort, la folie douce ou bestiale des uns et des autres, qui reflètent et résument les vicissitudes d'un pays passé en quelques décennies des rythmes ruraux et des traditions paysannes aux affrontements fratricides et à la férocité des tyrannies modernes. Isabel Allende a quitté le Chili après le coup d'Etat militaire. La Maison aux esprits, son premier roman, tantôt enchanteur, tantôt mordant, est à inscrire parmi les révélations de la littérature latino-américaine d'aujourd'hui. Il est traduit dans une dizaine de pays et a obtenu le prix du Grand Roman d'évasion 1984."

 

 

Daphné disparue - José Carlos SOMOZA

 

Un jour, "Macopinecaro" m'a dit : "Je viens de finir un livre qui va te plaire, ça parle de création littéraire et y a une muse dedans !" Présenté comme cela, je ne pouvais que succomber ! Je me suis donc empressée d'accepter sa proposition de prêt (ce que je refuse assez rarement, je vous le concède). Je ne connaissais pas du tout Somoza mais je compte bien creuser un peu plus dans sa direction car son style singulier m'a vraiment amusée. Quant au roman, il m'a plu mais l'auteur n'a pas su me garder accrochée jusqu'à la fin (que j'ai trouvée un brin alambiquée d'ailleurs). Mon intérêt est malheureusement allé "decrashendo"...  La bonne nouvelle, en revanche, c'est que j'ai ouïe dire que celui-ci est loin d'être le meilleur de Somoza ! Je me réserve donc pour plus tard "La dame n°13" qui semble particulièrement attrayante et "La caverne des idées" qui me parait fort sympathique également...

 

Daphné disparue

 

"« Je suis tombée amoureux d’une inconnue ». C’est par cette phrase que tout commence pour Juan Cabo, écrivain à succès devenu amnésique après un accident de la route. C’est aussi la première phrase d’un court paragraphe qu’il a écrit quelques heures avant l’accident. Mais qui est cette femme ? Créature ou création ? L’enquête qui s’ensuit pour retrouver la belle inconnue constitue une véritable odyssée. Tous les paradigmes liés à la création littéraire sont incarnés par des personnages ou des situations tout aussi paradoxaux qu’absurdes. Depuis la salle d’un restaurant madrilène où les habitués ont chacun un manuscrit en cours, le labyrinthe se déploie qui place l’écrivain devant un éditeur aveugle et excentrique, un détective privé dont le seul champ d’activité est la littérature ou un troublant mannequin, répondant au nom de Muse, qui loue son corps aux écrivains en mal d’inspiration, adoptant pendant quelques heures les attitudes ou postures qu’ils n’arrivent pas à décrire par la seule force de leur imagination. Dans un troublant dédoublement de la réalité, avec Les Métamorphoses d’Ovide en toile de fond, les personnages, qui suivent une transformation contraire à celle que dépeint le poète, finissent par trouver leur auteur."

 

 

Noces de chênes - Régine DETAMBEL

 

C'est Florence (la dame de notre "théière mâle" Yohan !) qui a apporté ce livre au dernier club et me l'a gentiment prêté. Mon avis rejoindra le sien, c'est une lecture agréable et surtout jamais glauque étant donné le thème pas très funky (quoique la sexualité des séniors est plutôt à la mode en ce moment, je pense notamment au film "Septième ciel" sorti en novembre). Mais ne soyons pas réducteur, Régine Detambel parle ici d'Amour (oui avec un grand A, parfaitement !). Si j'ai beaucoup apprécié le début dans la maison de retraite - l'auteur parvient à décrire la vieillesse de façon assez admirable - j'ai un peu décroché à partir de la quête du Mont Ventoux. Une belle histoire cependant et servie par une écriture très incarnée, avide de toucher : la peau, la terre, la nature au sens large. 

 

Noces de chêne

 

"Alarmé par la disparition de Maria, une résidente de la maison de retraite où il vit également, Taine, son vieil amant, croit savoir où elle se trouve : dans sa maison sur les flancs du mont Ventoux. Il décide de partir à sa recherche. Il ne retrouvera pas Maria, morte depuis plusieurs jours déjà dans un recoin de la résidence. Mais il découvrira, au cours de quelques jours d'échappée belle, les secrets et les replis du monde et de lui-même."

 

 

La clef - TANIZAKI

 

Je connais peu la littérature japonaise alors quel dépaysement ! Ce livre est un petit bijou de perversité et se lit comme par le trou de la serrure en nous faisant, tour à tour, découvrir le journal intime du mari et celui de l'épouse. Une sensualité contemplative - où un orteil dépassant du drap déchaîne les passions - et une tention narrative très bien menée jusqu'à la fin !

 

La clef

 

"Un respectable professeur d'université, à l'âge du démon de midi, ne parvient plus à satisfaire sa jeune femme dotée d'un tempérament excessif. Après avoir essayé divers excitants, il s'aperçoit que la jalousie est un incomparable stimulant. Chacun des deux époux tient un journal, sachant très bien que l'autre le lit en cachette... Un roman audacieux sur un sujet délicat."


 

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - Mary Ann SHAFFER et Annie BARROWS

 

Et c'est ici que Caro frappe encore en agitant ce joli livre sous mon nez ! Ces épluchures de patates ont dernièrement renversé la blogosphère... moi, moins ! Je ne me suis pas ennuyée et j'ai trouvé ce roman épistolaire fort sympathique mais sur la fin je dois avouer que la gentillesse généralisée de tous ces personnages n'était pas loin de me crisper... Quant aux histoires de coeur de notre chère héroïne, je ne dois décidément pas être assez fleur bleue pour les apprécier ;-) Une chouette ôde à la lecture néanmoins (et "in english" je vous prie !). A lire aussi, l'avis un brin mitigé de ma cops Lucile (vous trouverez sur son billet plein de liens menant aux avis dithyrambiques du reste du monde !).

 

 

 

"Janvier 1946 : tandis que Londres se relève péniblement des drames de la guerre, Juliet se demande quel va bien pouvoir être le sujet de son prochain roman. Lorsqu’elle reçoit une lettre d’un habitant de Guernesey lui parlant d’un cercle littéraire et de tourtes aux pelures de pommes de terre, sa curiosité est piquée... Au fil des lettres qu'elle échange avec les habitants -aussi fantasques qu'attachants - de Guernesey, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté sans pareille sous l'Occupation et le destin héroïque et bouleversant d'Elizabeth, une femme d'exception..."

 

Publié dans Partager mes lectures

Commenter cet article

celine 14/01/2009 15:09

slt j'ai vreman un problem je doi trouver un extrait qui est tres fantastique ou on voit des esprits par exemple dans le livre la maison aux esprits d'isabel allendetu saurai maiderjte donne mon adresse email repon mwa vit c tres importan la_ptite_miss_du17@hotmail.fr

Laetitia BERANGER 15/01/2009 10:40


@Céline : J'ai répondu sur ton mail...


Lucile 06/01/2009 12:33

Hum, la Clef j'en ai déjà entendu parler plusieurs fois. Si tu es enthousiaste, alors, je saurai m'en rappeler quand il faudra! ;-)

Karine :) 06/12/2008 00:00

J'ai beaucoup aimé l'histoire des patates, pour ma part!!!  Mais bon, je suis une fleur bleue assumée!! La maison aux esprits est dans ma pile...

Laetitia BERANGER 08/12/2008 10:18


Sors-la donc de ta pile, c'est une très chouette histoire qui devrait te plaire !


Emeraude 04/12/2008 18:51

la caverne des idées de Somoza est un excellent roman ! Et comme toi, j'ai envie de continuer la découverte de Somoza avec la dame n°13 mais aussi la théorie des cordes et un autre titre que j'ai oublié mais qui est aussi paru chez Babel...

Caro[line] 01/12/2008 21:27

Tu ne deviens pas exigeanté, mais SNOB !