Rencontre avec Frédéric Clément

Publié le par Laetitia BERANGER


C'est à l'occasion de "Lire en Fête" que j'ai découvert la belle Librairie des Jardins. Elle est située à l'entrée des Tuileries et propose des ouvrages liés de près - et parfois d'un peu plus loin - au monde des jardins ou plus largement à la nature. Cette dernière organisait une dédicace pour la sortie du "Jeu des fleurs" de Véronique Brindeau et Frédéric Clément.


Une amie (Marie-Noëlle pour ne pas la citer !) m'avait déjà parlé de Frédéric Clément et de son Magasin Zinzin mais je n'avais encore jamais approché son univers. Et bien j'ai fait la connaissance d'un monsieur touche-à-tout (non non, je n'insinue pas qu'il a les mains baladeuses voyons ! Même si l'éclat de joyeuse friponnerie de ses yeux pourrait le trahir !) Frédéric Clément écrit, dessine, photographie - liste non exhaustive - et concocte avec tout cela de merveilleux "Beaux Livres Fictions". Oui, parfaitement, c'est ainsi qu'ils se nomment ! Beaux de par leurs illustrations, leur réalisation (le livre peut être placé dans un coffret, un ruban noue l'ouverture de certains, un soin est accordé au papier ; on joue avec les matières, les couleurs, les transparences...) mais aussi grâce aux fantastiques histoires qu'ils viennent nous conter.


Je commence par vous parler du "Jeu des Fleurs" dont j'ai fait l'acquisition ce jour-là (profitant ainsi d'une double dédicace !). Véronique Brindea4 cartes.jpgu est passionnée par le Japon, elle a souhaité nous présenter ce jeu traditionnel qu'est l'Hanafuda. Le livre vous expliquera donc son histoire, ses règles et détaille chaque famille de cartes à travers les fleurs qu'elles représentent et les mois auxquels elles sont associées.  Le tout étant ponctué d'élégants haïkus et très joliment illustré par Frédéric Clément. Un petit jeu de cartes accompagne le livre et vous permet de pratiquer à votre tour ce jeu japonais ! Alors, "j'ai testé pour vous" lors d'un dimanche pluvieux et j'ai passé un excellent moment. Les cartes ne sont pas difficiles à associer par famille mais ce qui est plus compliqué c'est de compter les points une fois la partie terminée en additionnant la valeur des cartes et en identifiant les combinaisons (les Yakus, pour les connaisseurs !). En fait, il s'agit simplement de bien les mémoriser. Par exemple : le Yaku "Sanglier, cerf, papillon" rapporte tant de points etc... Une pratique régulière devrait donc pallier à cela rapidement ;-) Comme mon projet de voyage au Japon n'est pas prévu avant 2010, j'ai encore un peu de temps pour peaufiner ma technique !



LE JEU DES FLEURS, Hanafuda"Il existe au Japon un jeu de cartes, au XVIe siècle, appelé hanafuda. Un jeu dans lequel il n'y a ni roi ni reine, mais des iris, des cerisiers et des saules, et aussi des poèmes et des légendes, qui ne sont pas écrits mais que les motifs de fleurs d'arbres, associés à la pleine lune ou à un cerf, font aussitôt surgir à la mémoire de tous les Japonais. C'est une véritable mémoire collective des saisons et de la poésie la plus ancienne qui se transmet ainsi, comme un herbier merveilleux révélant tout un réseau de paysages familiers et de référence littéraires. Un jeu très populaire, auquel on joue en famille, particulièrement au Nouvel An, si unanimement apprécié des Japonais qu'une petite société se constitua tout exprès pour le développer. Cela se passait en 1889, et ce fut le premier jeu de la maison Nintendo. "




Marie-Noëlle - une amie décidément précieuse ! - m'a ensuite confié deux de ses exemplaires  pour que je puisse poursuivre mon chemin...


LE MAGASIN ZINZIN


Magasin zinzin, pour fêtes et anniversaires : Aux merveilles d'Alys"Savez-vous, Mademoiselle, que j'ai dans mon Magasin Zinzin, l'écharde qui jadis, piqua le doigt de la Belle au Bois dormant. J'ai aussi l'authentique petit pois de la Princesse au petit pois et bien d'autres merveilles encore... Entrez, entrez... laissez-vous tenter. "

Il s'agit là d'un livre jeunesse mais les plus grands auront aussi de quoi se régaler, faites-moi confiance ! Frédéric Clément se réapproprie ici les contes de notre enfance et nous permet de les revisiter à travers tous ces détails qui nous sont chers. Inventif à souhait, un délice à lire et à relire !



MUSEUM


Muséum"Tabatinga, Brésil

Chère Amie,
Ce soir, sur les bords du fleuve Amazone, je me décide à ficeler cette boîte de bois vert. Mon journal d'entomologiste, mes notes, mes photographies, mes tremblantes esquisses, qui me brûlent maintenant les doigts, je vous les confie. Après des jours de recherche et des nuits d'insomnie, je peux vous le certifier certains papillons sont des âmes. Ils gardent gravés sur leurs ailes les instants les plus précieux d'une vie, les souvenirs les plus rares. À l'intérieur de cette boîte, vous trouverez, chère Amie, douze papillons de ma collection, douze âmes de personnages qui ont révélé, sous ma loupe, d'émouvants éclats de leur vie, Lola de Barcelone, Kubilaï Khan, Zygaena l'écuyère et..."


Celui-ci est de toute beauté. "Petite collection d'ailes et d'âmes trouvées sur l'Amazone" tout est dit ou presque non ?! Je n'ai pas encore achevé sa lecture (j'en reparlerai) mais l'objet-livre à lui seul vaut le détour ! Un chouette cadeau à s'offrir et/ou à offrir à ceux qu'on aime ;-)



Enfin, je me suis procuré toute seule comme une grande, ce petit bijoux que voici :

GRAINS DE BEAUTE et autres minuties d'un collectionneur de mouches

Grains de Beautés
"En cet an de grâce 1764, la marquise Adélaide des Ailleurs, jeune veuve moyennement éplorée, a mandé en son château de Chamarande le peintre miniaturiste itinérant Zérène. Célèbre pour ses minuscules portraits sur ivoire, afin qu'il mette au service de sa noble lignée l'art réputé qui est le sien. Le peintre s'éprend de la marquise, laquelle ne succombera, déclare-t-elle, à ses ardeurs que s'il lui rapporte, de l'Orient lointain qui la fascine tant, des trésors en forme de traces, de grains de beautés, aussi impondérables qu'indubitables preuves de ces secrets d'amour qui se murmurent derrière les paravents, entre deux soupirs d'éventail... - le tout devant entrer dans cette boîte à mouches, précise, en la lui remettant, la Marquise... Zérène accepte le défi et cingle vers les pays du Soleil levant... A bord de la jonque du mystérieux capitaine yuan, la quête alors commence...

Minuscule cabinet de curiosités d'une délicate sensualité, d'un érotisme piquant qui se pare de sulfureuses féeries, fantasque voyage en une mer de Chine baroque, auquel sont promis deux retours, Grains de beautés est aussi le récit d'une métamorphose merveilleuse : celle où le trait du peintre se fait écriture, le mot dessin et la phrase couleur... "



Un monde de curiosité, de beauté, de poésie, d'imagination... Un monde où il fait bon vivre ces derniers temps, non ? Voilà tout ce dont l'oeuvre de Frédéric Clément est pétrie. Pas d'illustration ici, même s'il ne résiste pas à quelques petites folies typographiques !



La balade ne s'arrête pas là puisqu'il me reste encore toutes ces belles histoires dans lesquelles me perdre :  Bel Oeil : Confessions argentiques d'un gardien de phare, Le Galant de Paris, Le Luminous Tour (suite du magasin Zinzin), Les Belles Endormies (texte de Kawabata), Les Mille et Une Nuits, Passe-musée, Songes de la Belle- au-bois-dormant... Les titres sont évocateurs n'est-ce pas ?!





Voici pour finir, tous les lieux virtuels où vous pouvez trouver Frédéric Clément et pourquoi pas lui dire à votre tour, tout le bien que vous pensez de ses créations...


Son site internet : http://www.fredericlement.net/
Son blog : http://fredericlement.blogspirit.com/

Son Myspace  http://www.myspace.com/fredericlementeco 
(pour écouter son roman sonore "Le Paradisier") :

Sa boutique de jolies cartes :
http://coupdegrace.blogspirit.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frédériClément 06/11/2008 13:24

... J'entre, à petits pas discrets, curieux, en souris verte ... ... et je repars, cramoisi, en souris rouge comme une pivoine...mais que c'est bon en ce jeudi gris ! J'avoue, chère Laetitia, chère Caroline (en commentaires) ... frédériChttp://fredericlement.blogspirit.com...

Caro[line] 06/11/2008 09:37

Encore merci de m'avoir permis de lire "Grains de beautés" ! Je trouve que c'est une petite bulle de bonheur, de poésie et de sensualité qui fait du bien. :-)Et je suis intriguée par "Le magasin Zinzin" !Et je confirme que "Museum" est un très beau livre... fiction ! ;-)

Laetitia BERANGER 06/11/2008 10:08


@Caro : Mais je t'en prie, c'est un plaisir de te l'avoir fait découvrir ! Le magasin Zinzin me parait idéal pour commencer une collection des beaux livres de Frédéric Clément. Pour moi, c'est
décidé, "Quand je serai grande, je les aurai tous !" ;-)


Lucile 05/11/2008 20:57

Alors là je suis très très intriguée! Il faudra que tu me montres ça! :D (et tu sais que Chamarande c'est tout près de là où je travaille?)

Laetitia BERANGER 06/11/2008 09:42


@Lucile : Je te réserve une séance d'Hanafuda pour notre prochain rendez-vous alors ! Si tu gagnes, je te prête "Grains de beauté" ;-) Et si tu perds, tu m'emmènes en visite guidée à
Chamarande !!