UGC m'offre le ciné Art & Essai !

Publié le par Laetitia BERANGER

Après avoir découvert des émissions comme "Le masque et la plume" (toutes récentes, à peine 50 ans d'existence !) je me pâme aujourd'hui devant les salles de cinéma art et essai. Et comble de bonheur, je me rends compte que ma fantastique carte UGC me donne accès à bon nombre d'entre elles. Les salles Mk2 mais aussi tout un tas de petits établissement du quartier latin pour ne pas les citer.

Et l'ambiance est bien loin des usines à pop corn ! A la Filmothèque rue Champollion, le gentil monsieur à la caisse s'excuse de me faire patienter pour me donner mon billet. Il a une sacrée bonne raison. Quand son téléphone sonne, la connexion de son ordinateur est rompue alors forcément ;-) Il fait aussi des blagues, me demande de répéter plusieurs fois le titre que voilà par exemple :


De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
Réalisé par Paul Newman
Avec Joanne Woodward, Nell Potts, Roberta Wallach



"Ce film est l'histoire de « Béatrice Hunsdorfer et de ses deux filles, Ruth et Matilda. Veuve excentrique dans la quarantaine, Béatrice cherche sa vie dans les petites annonces tandis qu’elle incarne pleinement les décombres d'une maison négligée."






J'ai appris le décès de Paul Newman le jour même, quelques minutes avant la projection. Curieuse coïncidence. Quel meilleur hommage que de visionner ce film dans lequel apparaissent, de plus, sa femme et sa fille ? J'ai beaucoup aimé cette histoire axée sur le personnage de la mère, toujours sur la ligne, entre folie et exubérance. Et cette petite fille fascinée par la magie des atomes qui décide de croire que le monde n'est pas si pourri, ça vous arrache au choix, une petite larme ou un grand sourire ;-)

Filmothèque du quartier latin


Le dernier métro
réalisé par François Truffaut
Avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean Poiret



"Pendant l'occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale, un directeur juif de théâtre parisien est obligé de diriger ses acteurs en se cachant dans la cave. Sa femme Marion l'aide à faire le lien avec l'extérieur."






La bande annonce

Le lendemain, bien décidée à remonter le niveau de ma culture cinématographique, je faisais donc mon baptème de Truffaut ! Un très bon moment également. La vie secrète d'un théâtre, les coulisses des coulisses en somme. En sortant, je me dis que le ciné de cette époque avait un sacré sens de la réplique qui fait cruellement défaut à certains films aujourd'hui, non ?!

Il n'est plus à l'affiche en ce moment mais la filmothèque diffuse l'intégrale de Truffaut jusqu'à euh... ce soir ? J'essaierai de mieux caler mes articles ciné à l'avenir, c'est promis !


Des trous dans la tête
réalisé par Guy Maddin
Avec Isabella Rossellini, Gretchen Krich, Sullivan Brown


"Guy Maddin passe sa jeunesse en compagnie de sa soeur adolescente, sur l'île mystérieuse dont il héritera un jour. Ils partagent cet endroit avec une horde d'orphelins vivant en communauté dans le phare, qui fait office d'orphelinat. Chacun de leur geste est rigoureusement surveillé par la mère dominatrice et tyrannique de Guy, depuis le sommet du phare, pendant que son père, un scientifique et inventeur, travaille de jour comme de nuit dans le plus grand secret, au sous-sol."



La bande annonce
Le site officiel

Alors là, nous sommes dans le domaine expérimental et je ne recommanderais pas ce film à tout le monde. Il faut une certaine curiosité et ouverture d'esprit pour l'aborder je crois ! La première demie-heure m'a enchantée puis la musique, le scénario décousu et les images saccadées m'ont plongée dans une espèce de transe hypnotique tout à fait unique en son genre ! A tester donc pour les plus aventuriers d'entre vous...

Mk2 Beaubourg et l'Espace Saint Michel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article