Montparnasse, couloirs - Tempo insolent

Publié le par Laetitia BERANGER

Je descends du métro, mon livre encore ouvert, plus que quelques pages. J’avance à l’aveugle, toute à ma lecture et me laisse porter par le courant des voyageurs en retard, des travailleurs pressés. Une voix derrière moi, la femme me dépasse « Tu fais chier tout le monde avec ton bouquin ! ». Je me retourne. Personne. Le monde, c’était elle.

Publié dans A la dérobée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tom 26/12/2008 17:45

moralité t'es conne?lol

Lucile 06/10/2008 10:19

Hum, la grande classe! Y'a des gens, j'vous jure! Allez, les lecteurs de ton blog te comprennent sans aucun doute! ;-) ... et s'ils ne te connaissent pas encore "en vrai", ils penseront que c'est peut-être toi dès qu'il verront une lectrice ambulante! ^_^

keisha 04/10/2008 12:05

Fff!! Encore une fois quelle histoire choc !

Caro[line] 03/10/2008 22:09

Moi qui lis en marchant dans le métro et dans les rues, je n'ai jamais rencontré une telle personne : heureusement !!! Car je me sentirais bien mal...

amanda 03/10/2008 20:44

pauv'conne.(pas toi)