Métro ligne 4 - Jour ? (soir)

Publié le par Laetitia BERANGER


Ses jambes sont trop grandes. Comment ne pas importuner la jolie fille assise en face de lui ? Les écarter, impossible, bien trop grossier. Les allonger sur le côté, sûrement plus convenable. Mais quelqu’un s'assied. Tant pis, rester plié, tordu. Maladroitement, lui sourire.


Publié dans A la dérobée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ChezLo 13/07/2008 23:08

......."Et, forte du désagréable souvenir de cette torture métropolitaine, se dire que la prochaine fois il faudra se réserver une place côté couloir..." :-) Bon, je cherche pas à égaler ta prose, c'était un clin d'oeil !Merci pour tes mots

praline 12/07/2008 10:16

J'aime bien tes petits mots du métro, tout en poésie. Et rien à voir mais tu es taguée, alors,si le coeur t'en dis...

Laetitia BERANGER 12/07/2008 17:43


Merci Praline, pas fastoche ton tag mais j'essaie tout de même de m'y coller...