Lectures mars 2008

Publié le par Laetitia BERANGER

Irlande nuit froide - Deirdre Madden

Commenté ici, dans le cadre des lectures "à thème" du club des théières de mars...



La chaussure sur le toit - Vincent DELECROIX

J'avais déjà entendu parler de ce bouquin dans le "Service littéraire" alors quand j'ai vu que So l'avait lu, je m'y suis intéressée de plus près et lorsqu'il est arrivé - grâce à elle - dans ma boîte aux lettres, c'est devenu carrément impossible de l'ignorer plus longtemps... Même si certains passages philosophiques m'ont, moi aussi, laissée assez perplexe, j'ai passé un très bon moment (sachant que j'ai arrêté de culpabiliser quand il m'arrive de sauter, au besoin, quelques passages...) J'ai particulièrement aimé au début, le dialogue entre le père et sa petite fille qui n'arrive pas à dormir parce qu'elle a vu un ange avec (entre autre) des chaussures ! Cela m'a provoqué plus d'une "poufferie" dans le métro. A lire donc, ne serait-ce que pour la construction très particulière du récit où se croisent et s'entrecroisent des personnages loufoques ayant tous rapport de près ou de loin avec cette mystérieuse chaussure sur le toit. Ou plutôt toutes ces chaussures, enfin c'est une question de point de vue et c'est à vous de juger ! 


La chaussure sur le toit

"Au centre du roman, une chaussure abandonnée sur un toit parisien. Tous les personnages du livre fréquentent le même immeuble, à proximité des rails de la gare du Nord. On rencontrera un enfant rêveur, un cambrioleur amoureux, trois malfrats déjantés, un unijambiste, un présentateur vedette de la télévision soudain foudroyé par l'évidence de sa propre médiocrité, un chien mélancolique, un immigré sans papiers, une vieille excentrique, un artiste (très) contemporain, un narrateur au bord du suicide... et une chaussure pleine de ressources romanesques."


De manière à connaître le jour et l'heure - Nicolas CAUCHY

Je ne pourrais mieux parler de ces deux romans que je ne l'ai fait . Je sais bien que c'est un peu confus mais cela reflète finalement assez bien mon ressenti ! Pour vous éclairer un brin, je vous mets les résumés ci-dessous (j'ai écourté le premier car il en dit trop à mon goût).


De manière à connaître le jour et l'heure

"Dimanche 21 juin, dans un bel hôtel particulier parisien, toute la famille est rassemblée autour de Jean, le père, pour fêter ses cinquante-quatre ans : Sophie, sa femme discrète et fidèle, Pierre, son fils et bras droit en affaires, avec sa femme et leurs deux fils, le bel Alexis et son épouse Amélie, enceinte jusqu’aux yeux, et leurs deux fils, et enfin Guillaume, le petit dernier, brillant et cynique. On trinque à Jean et au Big Deal, le magistral coup financier qu’il vient de signer et qui met sa descendance à l’abri, si besoin en était, pour plusieurs générations.
Samedi 27 juin, tout le monde est de nouveau réunie – cette fois autour du cercueil de Jean."


P.S: Un petit bémol pour le portrait en couverture qui donne à l'auteur un faux air de Francis Huster qu'il n'a pas du tout !



La véritable histoire de mon père - Nicolas CAUCHY


La véritable histoire de mon père

"Et alors vous êtes au milieu des gens qui ne savent pas, qui sont à mille lieues de savoir, parce que apparemment rien n'a changé. Et c'est vrai. Rien n'a changé. Tout est pareil sauf une chose : vous avez commis l'irréparable. " Simon fuit dans la nuit au volant d'une Porsche volée. Sur la banquette arrière, le corps de son enfant. Longtemps prisonnier de ses mensonges, Simon doit aujourd'hui regarder la vérité en face. Lui qui se croyait maître de ses sentiments s'est laissé déborder par la violence d'une passion et entraîner jusqu'aux rives de la folie. Le portrait sans concession d'un homme de notre temps. Un roman noir, précis, implacable."



Et au rayon BD...

Ghost World - Daniel CLOWES

Distrayant mais décevant aussi, je n'ai pas retrouvé l'ado que j'étais dans ces pages ! Toutes les filles se racontent-elles autant de trucs ainsi dans les moindres détails ?? Soit je suis plus pudique que la moyenne, soit j'ai oublié...

Ghost world

"Ghost World, c'est le monde fantôme dans lequel vivent Enid et Rebecca, deux amies qui, au sortir de l'adolescence, posent un regard impitoyable et sarcastique sur la société. Pour ces deux amies, une seule obsession, celle du paraître : l'important n'est pas ce que l'on est mais ce que l'on donne à voir. Le quotidien de deux jeunes filles pas comme les autres. "


Persepolis 3 et 4 - Marjane SATRAPI

Voilà, s'en est fini des aventures de Marjane, moi je l'aurais bien suivie encore un peu ! J'ai beaucoup aimé le 3ème volet en Autriche qui m'a vraiment amusée et émue à la fois car elle traverse des périodes très sombres mais s'en relève chaque fois un peu plus forte. Le dernier tome est peut-être le plus poignant car Marjane se retrouve confrontée aux changements liés à la guerre qu'elle n'a pas vécue et ayant ébranlé sa famille, ses amis et ses repères. Tout ceci sans pathos et avec humour en prime, fallait le faire !

Persepolis - Persepolis, T3

"Pour ce troisième volume (prépublié dans le cahier d'été 2002 de Libération), nous découvrons l'exil de la petite Marjane en Autriche, ses expériences chez les bonnes sœurs et chez les autres exilés iraniens, l'apprentissage d'un Occident qui la surprend et l'amène à revendiquer haut et fort ses origines. Si la suite de Persepolis ne se passe plus en Iran, elle n'en perd rien de sa force et de sa pertinence."

Persepolis - Persepolis, T4

"Marjane revient à Téhéran après 4 années d'absence. De son exil autrichien, elle est peu loquace. Elle souhaite oublier très vite ce qu'elle considère comme un cuisant échec et n'a qu'un seul objectif : retrouver ses proches, sa famille, ses amis, ses habitudes, bref, retrouver ses marques et surtout sa vie "d'avant". Hélas, comme elles, les personnes ont changé. Les événements ont fait leurs œuvres, et Marjane revient dans un pays qu'elle ne connaît plus…"



Poulet aux prunes - Marjane SATRAPI

Comme je ne pouvais pas en rester là, j'ai sauté sur cette BD qui me confirme que j'ai encore de bons moments à passer avec Marjane SATRAPI dont j'apprécie vraiment et la plume et le coup de crayon. Je suis très novice en BD mais c'est pour le moment une des seules qui me contente vraiment. C'est non seulement agréable visuellement mais les dialogues rebondissent et l'équilibre entre le texte et les images est parfait. En plus, on apprend plein des choses alors allez rendre visite à Nasser Ali Khan, il a un sérieux problème avec son tar (à plus forte raison si vous ne savez pas qu'il s'agit d'un instrument de musique !)


Poulet aux prunes

"Avec cette nouvelle Ciboulette, Marjane Satrapi comblera les lecteurs de PERSEPOLIS tout en en surprenant plus d'un. En effet, si l'ran et la famille de l'Auteur sont de nouveau les principaux sujets de POULET AUX PRUNES, l'Auteur explore ici de nouvelles voies de narration qui en font probablement son meilleur livre. Ou comment entrer dans le for intérieur de Nasser Ali Khan, qui a décidé de se laisser mourir car sa femme lui a cassé son tar, son instrument de musique inégalable..."

Publié dans Partager mes lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucile 09/04/2008 14:09

Coucou Laëtitia! J'ai déjà entendu parler de La chaussure sur le toit et malgré ton avis mitigé, je vais le noter quand même!Pas faux pour le faux air de Francis Huster, mais seulement sur la couverture comme tu dis! D'ailleurs merci à lui pour sa dédicace dithyrambique! ;-)

Laetitia BERANGER 10/04/2008 11:01


@Lucile: Oui tu fais bien de le noter car il en vaut la peine malgrès quelques passages un peu trop philo-trucs à mon goût !


Francis H 08/04/2008 22:30

Ce type n'est pas mon fils. Je n'ai eu aucun enfant avec Mireille D et nous ne l'avons pas caché à sa naissance dans un panier.

Laetitia BERANGER 09/04/2008 10:30


@Caro: Tu ne crois pas si bien dire...
@Lou: Tu dois être plus ouverte que moi sur les sujets philo alors ;-) Moi je l'ai bien aimé cette fin justement, je trouve que le "pied de nez" est en phase avec tout le bouquin !
@Praline: Je suis bien d'accord avec toi, il faut guetter les pépites de Satrapi car il y a peu de chance d'être déçu. Le plaisir de la rencontre en chair et en os est partagé et à renouveler !
@Francis H: Vous faites bien de démentir cette rumeur absurde avant que la presse ne s'en empare... si ce n'est déjà fait !


praline 07/04/2008 22:49

Moi, c'est vraiment Satrapi ma bonne découverte de l'année ! SOn poulet aux prunes est aussi plaisant que persepolis !! Heureuse d'avoir pu te rencontrer en vrai de vrai :)

Lou 07/04/2008 22:15

Parmi tous ces livres, je n'ai lu que le Delecroix mais j'ai beaucoup aimé moi aussi ! Seule la fin m'a laissée un peu perplexe...

Caro[line] 07/04/2008 20:45

Je passe que le faux air de Francis Huster va rester... (je n'arrête pas de rigoler depuis que j'ai lu ça !);-)