Pêle-mêle culturel

Publié le par Laetitia BERANGER

Beaucoup de choses qui mériteraient un article mais faute de temps, un joli récap :


J'ai découvert la Bibliothèque François Mitterrand avec l'expo :
L'Enfer de la bibliothèque, Eros au secret

"Pour le grand public contemporain, l'Enfer de la Bibliothèque s'entend comme une légende, un fantasme, le territoire majeur de l'interdit qui alimente en retour toutes les curiosités. Mais l'écart est grand entre ce mythe et la réalité. Aussi l'ambition de l'exposition que la BnF consacre à cette part obscure de ses collections consiste-t-elle à lever le voile sur la vérité de l'Enfer."

Registres des filles de joie de Paris, estampes japonaises friponnes, littérature licencieuse... voilà de quoi réjouir plus d'un hermétique aux lettres ! Pour le plaisir des yeux et des oreilles aussi (quelques "coquineries" sussurées à ouir) à visiter seul ou à deux (trois ? quatre ? Là, c'est vous qui voyez...) Cette expo n'en finit pas d'être prolongée mais prenez garde, à priori, elle s'arrête le 30 mars 2008...



Du coup, j'ai craqué et j'ai pris une carte annuelle à la BNF (oui, je sais, il me les faut toutes mais l'illimité me convient assez bien !) Je prévois donc dans un avenir tout proche de découvrir les :
"Héros d''Achille à Zidane" (jusqu'au 13 avril) et surtout "Prenez soin de vous" réalisé par Sophie CALLE (du 26 mars au 8 juin). Il s'agit de l'exposition correspondant au livre publié chez Actes Sud que je reluque régulièrement à la Fnac depuis quelques temps sans me résoudre à l'acheter (petit investissement tout de même et mon portefeuille me crie NONNNN !).



Prenez soin de vous
"Sophie Calle a demandé à 107 femmes d’interpréter ce court texte. « J’ai reçu un mail de rupture. Je n’ai pas su répondre. C’était comme s’il ne m’était pas destiné. Il se terminait par ces mots : Prenez soin de vous. J’ai pris cette recommandation au pied de la lettre. J’ai demandé à cent sept femmes – dont une à plumes et deux en bois –, choisies pour leur métier, leur talent, d’interpréter la lettre sous un angle professionnel. L’analyser, la commenter, la jouer, la danser, la chanter. La disséquer, l’épuiser. Comprendre pour moi. Parler à ma place. Une façon de prendre le temps de rompre. A mon rythme. Prendre soin de moi. »"




N'allez pas croire que cet article est thématique mais la même semaine, je me suis rendue au théâtre IVT pour une adaptation en langue des signes des "Monologues du Vagin" (à découvrir jusqu'au 13 avril.) J'avais déjà eu l'occasion d'assister à cette pièce dans sa version "classique" alors j'étais curieuse de voir comment la troupe avait réussi à l'adapter en LSF. Comme nous y sommes allés le soir de la première, Emmanuelle LABORIT nous a fait une introduction en expliquant que la démarche était de rendre la pièce aussi accessible aux sourds qu'aux entendants. Pour moi, le pari n'est pas entièrement remporté. N'ayant que quelques bases en LSF je n'ai absolument pas retrouvé l'émotion suscitée par les témoignages de ces femmes, j'ai souri face à certaines situtations et j'ai identifié les passages douloureux évoqués mais de manière très superficielle. Reste que le spectacle est superbe visuellement et que je ne me suis pas ennuyée pour autant mais pour une première approche, je vous conseillerai plutôt une véritable adaptation bilingue comme celle du Grand cahier que j'avais également vu chez IVT.



Et tout récemment, j'ai assisté à un concert de folie au Casino de Paris :

Dionysos

La rumeur dit vrai : Mathias MALZIEU est une bête de scène !!! Je n'avais jamais assisté à un tel déploiement d'énergie et de créativité. Le ton est donné dès le début avec un "Ghost Train" déchaîné et le chanteur tient la distance tout au long du concert. Une majorité de chansons de l'album "La mécanique du coeur" toutes excellentes en live, agrémentées de quelques titres plus anciens du précédent cd "Monsters in Love" (avec un moment de défouloir intense où Mathias nous fait hurler "Ta gueule le chat, ta gueule le chaaaat" - les habitués auront reconnu "La métamorphose de Mister Chat") et même de plus anciens encore comme "Song for a Jedi" vraiment électrisant ! Au cours de son show, le chanteur n'hésite pas à grimper jusqu'au balcon, porté à bout de bras par les gens trépignant de joie à l'orchestre. Il terminera d'ailleurs une de ses chansons a cappella du haut de la régie, tout au fond de la salle (c'est à dire à 1 m de nous !). Un sacré concert donc avec cerise sur le gâteau, sa jolie miss Acacia "Olivia Ruiz" venue le retrouver pour 2 duos dont le très chouette "Tais toi mon coeur".




marie-noelle.jpgA présent, une petite page de pub s'impose pour ma cops Marie-Noëlle GAILLET... Je vous avais déjà parlé de son spectacle chanté/parlé il y a quelques temps. Et bien, si vous n'avez pas eu l'occasion de la voir en décembre, vous avez une session de rattrapage le 5 avril, c'est pas merveilleux ça ?

"Ce spectacle aurait pu s'appeler L'une chante, l'autre parle, ou encore Femmes de lettre(s) un peu timbrées. Sur scène, deux femmes, un piano et un amour commun pour les belles écritures et l'échange épistolaire. C'est un jeu de question/réponse, d'une missive à une autre, d'une chanson à une lecture. David Mc Neil y rencontre Boris Vian, Barbara flirte avec André Gide et si Gainsbourg corrige les fautes d'orthographe,  sa victime va finalement se rebeller. Un spectateur repartira avec une lettre d'amour. Tous les autres avec un mot-valise"


Rendez-vous le 5 avril à 16h au
JazzCartoon - 12 euros avec une boisson.




Et pour terminer, je remercie Babelio qui m'a envoyé l'ouvrage "Scrap découverte".

image001.jpgComme je m'y suis prise assez tard, quelque peu limitée dans mes choix, j'ai retenu ce petit livre sur cette étrange pratique appelée le "scrapbooking"...

Etant totalement novice en la matière, la première conclusion que j'ai tiré suite à la lecture de ce guide est que ce loisir nécessite beaucoup de matériel avant de pouvoir se lancer ! En dehors des crayons, cutters et colles en tous genres, c'est surtout le stock de papier qu'il faut constituer... unis, colorés, imprimés, etc... Le bouquin aborde ensuite tout un tas de techniques comme la mosaïque, les pages monochromatiques, le déchiré... et tout ceci illustré de plein d'exemples pour donner des idées. Bon, pour être tout à fait honnête, j'en ai eu des lubies de loisirs créatifs (les perles, les bracelets brésiliens, le crochet et j'en passe !) mais je crois que le côté un brin kitch dévoilé dans ce livre ne me convaincra pas de m'y mettre ! Le seul point que j'aurais à lui reprocher serait de ne pas avoir proposé de créations plus "trash" ou plus "récup". Genre: fouillez votre poubelle à la recherche d'inspirations nouvelles !


Voilà, se sera tout pour aujourd'hui mais la fin du mois approchant, le compte-rendu de mes lectures de mars ne va pas tarder...

Publié dans Les mots en scène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

praline 30/03/2008 18:23

Moi aussi, je suis assez convaincue par les expos de la bnf : Eros était en tout cas très chouette !

Laetitia BERANGER 01/04/2008 11:36


J'espère que celles à venir me plairont autant ! Normalement, je vais voir Sophie Calle ce week-end. Je vous en dirai des nouvelles...