Ma muse s'en est allée

Publié le par Laetitia BERANGER


Ma muse, loin de moi s'amuse sans se douter du vide qu'elle a laissé.
 
Autrefois à ses côtés, les idées, les mots fusaient !
Mais depuis, ma muse m'a délaissée. Me laissant ainsi, la plume creuse, usée.
 
Que ma muse rie ou pleure, un rien suffisait à m'inspirer.
Je l'écoutais et sans peine, dans mon esprit, les images puis les phrases se formaient.
 
Mais comme je vous l'ai dit, ma muse bien que confuse, s'en est allée.
Sans son aide à présent, je dois apprendre à inventer.
 
 
 
Si ma muse passe par ici (elle se reconnaîtra, soyez en sûrs). Surtout, qu'elle ne s'offusque pas. J'ai abusé de sa présence et être muse c'est épuisant. Qu'elle se repose à présent, j'apprendrai bien à vivre sans.




Veuillez m'excuser de ce billet quasi incompréhensible pour le commun des mortels mais le salon du livre m'a toute chamboulée et cette nuit, j'ai eu besoin d'écrire ça. Je le publie car je dois marquer mon esprit mais pour me faire pardonner, je vous promets un compte-rendu du salon digne de ce nom et dans les plus brefs délais ;-)

Publié dans Quelques textes

Commenter cet article

Annick SB 10/02/2011 17:41



Une muse ne s'en va jamais tout à fait ! Mais ça c'est un secret ...



florinette 20/03/2008 14:55



C'est un très joli texte empreint d'une nostalgie émouvante !

Caro[line] 20/03/2008 10:38

Ta muse reviendra, j'en suis sure...Et j'ai hâte de lire ton compte-rendu du Salon du Livre ! :-)

Laetitia BERANGER 20/03/2008 11:48

@Virgo: Merci... quand est-ce que tu passes au bureau qu'on papote autour d'un thé vert ???@Caro: Non, justement je veux pouvoir faire sans elle ;-) Dépendre de sa muse, ça craint !

virgo 19/03/2008 20:07

c'est si joliment écrit et.....ressenti. bises.Virgo