Persepolis en Velib'

Publié le par Laetitia BERANGER

La semaine dernière, un ciné suivi d'un retour maison en vélib'. Le système est très sympa mais son avantage majeur consiste à faire la connaissance de ses voisins !

 
En effet, pas de soucis pour prendre un vélo mais quand il s'agit de trouver une borne libre pour le rendre, c'est une autre affaire... Des petites troupes se forment donc aux alentours des bornes: les habitants perchés sur leur véhicule, un pied à terre: "Bonsoir, c'est sympa hein, ce service ?" "Ouais ouais, c'est chouette si ce n'est que je rentrerais bien chez moi maintenant !" "Essayez la borne suivante, un peu plus loin là-bas... sauf si vous habitez juste à côté... ah ben oui, c'est sûr" "Ah regardez, voilà un couple" "Oh oui, on dirait qu'ils vont prendre des vélos !" "Super, nous sommes libres" "Aller, bonne soirée à vous aussi" !!


http://www.velib.paris.fr/
Abonnement 1 an: 29 euros
7 jours: 5 euros
1 jour: 1 euro

La première demi-heure est gratuite, si la borne de retour est complète vous disposez de 15 minutes supplémentaires en validant votre pass. Survient ensuite la course à la borne libre, la rumeur dit qu'elles sont espacées d'environ
300 mètres. Et après ? Après le compteur s'enclenche ! 1 euro, 2 euros, à partir de la troisième, il vous en coûtera 4 euros par demi-heure. Stressante la petite ballade à vélo non ???

 Soyons indulgents et laissons le système se roder !





PERSEPOLIS


Le Pitch

"Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah. Avec l'instauration de la République islamique débute le temps des "commissaires de la révolution" qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire. Bientôt, la guerre contre l'Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère. Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l'envoyer en Autriche pour la protéger. A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l'adolescence, la liberté, les vertiges de l'amour mais aussi l'exil, la solitude et la différence."

Mon avis

Je m'attendais à passer un bon moment mais pas à ce point ! Comment dire... ce film d'animation est à la fois... étonnant, drôle, intelligent, touchant, impertinent... oui oui, tout ça à la fois ! J'ai adoré la grand-mère, irrévérencieuse à souhait. Le personnage de Marjane est craquant petite fille puis on découvre une jeune femme pleine d'esprit face à un contexte des plus étouffants. Le "coup de crayon" noir et blanc épuré fait jaillir de la poésie là où l'on ne l'attend pas forcément, c'est très réussi. Enfin, les dialogues rebondissent et le passage de remotivation sur fond de "Eye of the tiger" est jubilatoire !



Extraits et bandes annonces:
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18733354&cfilm=110204.html

Le myspace:
http://www.myspace.com/persepolislefilm
(Regardez les vidéos de bruitage et d'animation, c'est magique ! Vous saviez que ça existait vous, les gommes électriques ???)
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jos du livrophile 22/08/2007 22:56

Hum, le vélib, ça me tente et puis c'est sympa d'avoir son petit coup d'adré' après le ciné ;) Sinon, oui, jubilatoire, c'est aussi le mot qui me vient à l'esprit quand je pense à cette scène dans Persépolis. Vraiment un film débordant de vie, de révolte et de sensibilité. Merci de ta critique qui m'a fait revivre de très bons moments ;-)