Les messagers d'Annette

Publié le par Laetitia BERANGER


A l'aube de mes 26 ans, je me rue sur les dernières offres réservées à la future ex jeune que je suis... et découvre le "laisser passer" du centre Pompidou. Cette joyeuse petite carte qui cligne de l'oeil et s'agite ci-contre, révèle quand on l'incline, l'insolente mention de "laisser passer/ laisser pisser" et à qui devons nous cette friponne création ? A l'étonnante Annette Messager dont j'ai découvert l'exposition lors de ma première visite...


Si vous êtes, comme moi, novice en art contemporain, un conseil: prenez la visite commentée ! Un conférencier avisé vous régalera de nombreuses anecdotes et vous aidera à décoder les intentions parfois ténébreuses de l'artiste !


Annette Messager. My Vows. 1988-91Je me suis baladée dans cette expo sans m'ennuyer une seule seconde: un univers un peu barré - et c'est peu dire - qui vous fait sentir tantôt curieux, tantôt mal à l'aise mais qui ne laisse jamais indifférent. Le ton est donné dès l'arrivée puisque vous serez accueilli par "la ballade des pendus" où gesticulent des pantins de mousses, de tissus, brinquebalants le long d'un rail... c'est glauque dit comme ça mais visuellement, c'est très étonnant, je vous assure ! Puis une salle très particulière "La chambre secrète de la collectionneuse" qui nous invite à jouer les voyeurs, puisque l'intérieur n'est visible que par quelques découpes dans le mur. Sur le chemin, des tas de supports différents: des photos (j'ai particulièrement aimé ses "Voeux" - amas de tous petits cadres représentant des morceaux de corps et de visages), des mots sur les murs, des peluches étrangement mises en scène, des oiseaux dont je préfère taire le sort qu'elle leur a réservé (!), des crayons de couleur, des robes, des miroirs...




Et des installations incroyables à base de souffleries comme les "gonflés/dégonflés" (organes géants en tissus colorés qui se gonflent et se dégonflent au sol au rythme d'une respiration) ou encore le fameux "Casino" qui m'a vraiment envoûtée. J'aurais du mal à décrire cette pièce et je ne veux pas mettre de photo car cela minimiserait l'effet ressenti. Il s'agit d'une pièce assez sombre, avec une ouverture sur le mur du fond et un immense drap de soie rouge étalé sur le sol. Un cycle de 10 minutes va animer ce drap, l'air insufflé sous le tissu va révéler des sources de lumière en dessous et des formes inquiétantes. Le mouvement créé nous donne clairement l'impression qu'un liquide se déverse en flot de l'ouverture et tout cela dans une espèce d'ambiance... indescriptible ! Le conférencier expliquera aux incultes comme moi que ce succès de la biennale de Venise matérialise la naissance de Pinocchio, de pantin à petit garçon... bah oui, enfin c'est évident !



Blague à part, les explications données ouvrent vraiment l'esprit et même si l'on peut être dérouté par les démarches et les cheminements de pensées de ces artistes je trouve cela très très enrichissant. J'y suis déjà retournée deux fois, pour l'expo "Airs de Paris" (traversée trop rapidement et sans aide d'un conférencier bof) et pour un tour à l'étage collection permanente (un petit coucou à Sophie Calle et un coup d'oeil aux chaises de Starck) suivi de 2 mini explications sur 2 oeuvres très différentes "La chatte de Beaubourg" - Jason Rhoades et "Algues" - Ronan et Erwan Bouroullec (tous les premiers dimanches du mois, 15 min d'explication sur des oeuvres "coup de coeurs") ce que j'adore c'est qu'à première vue on se dit quelque chose du genre "C'est d'un goût !" ou "Ouais, y a sûrement un truc qui m'échappe" et après les explications très fines et ludiques à la fois du guide, on les imagine presque chez soi !


Bref, si vous ne connaissez pas encore cette étonnante bâtisse, je vous recommande chaudement de vous y attarder. C'est gigantesque et ça regorge de curiosités ! Entre les expos nombreuses et régulièrement renouvelées, les salles de ciné et de spectacles, la somptueuse librairie ou encore le café Georges qui offre une superbe vue de Paris au dernier étage... tout ceci ou presque, accessible pour 22 euros l'année (pour les moins de 26 ans et 44 euros pour les autres) SE SERAIT VRAIMENT DOMMAGE DE S'EN PRIVER NON ???

 

Le site du centre Pompidou:
http://www.centrepompidou.fr


Pour tout savoir sur l'expo d'Annette Messager:
(jusqu'au 17 septembre)

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/AllExpositions/28502FAD456429F8C125723D00304F6A?OpenDocument&sessionM=2.2.2&L=1


Si vous ne pouvez, hélas, pas vous y rendre
:

"Cet ouvrage rétrospectif présente l’œuvre d’Annette Messager au fil d’une biographie commentée par l’artiste et accompagnée par un exceptionnel corpus d’images. 


Les messagersAnnette Messager s'inscrit dans la scène parisienne du début des années 70 de façon singulière. Artiste et femme, elle pose d'emblée une question essentielle, celle de l'identité, à travers les divers rôles qu'elle s'assigne (« Annette Messager truqueuse », « Annette Messager collectionneuse » déclinés dans des travaux intimistes qui prennent notamment la forme de petits cahiers. Les œuvres des années 1980, plus théâtrales, investissent les murs et développent une imagerie fantastique et monstrueuse, dans laquelle le corps est omniprésent. Les bas, la laine, le tissu, associés aux peluches, aux animaux naturalisés, aux photographies, aux dessins et aux écritures, comptent parmi les matériaux de nombre d’installations des années 1990, où le corps s’expose en de multiples fragments. Avec Articulés-Désarticulés, 2002, présenté pour la première fois à la Documenta XI de Cassel, Annette Messager introduit ouvertement le mouvement dans l’œuvre : des pantins-automates en tissu s’agitent au dessus de formes inertes, telles des épaves, en un mouvement ondulatoire, sorte de parodie grotesque qui renvoie le spectateur à lui-même."

Publié dans Les mots en scène

Commenter cet article

jos du livrophile 14/08/2007 22:05

Merci mille fois du conseil ! Comme toi, je suis à l'aube de mes 26 ans, donc autant profiter jusqu'au bout des avantages.... J'aime beaucoup cet artiste, mais j'ai complètement zappé cette expo. Après avoir lu ton superbe article, je n'ai plus d'excuse... Merci encore de l'info :)

Laetitia BERANGER 15/08/2007 16:15

Mais je t'en prie cher Jos, c'est un plaisir de partager les bons plans ! Il te reste un petit mois pour aller voir les folles créations d'Annette et revenir me raconter ce que tu en as pensé ;-)